Liens commerciaux

0
Si beaucoup de membres du Front commun pour le Changement (FCC) ont applaudi le succès récolté par leur meeting organisé au Stade Tata Raphael, ce samedi 27 octobre, la députée nationale Wivine Moleka n’a eu ses yeux que pour pleurer. Elle a perdu son sac à main par l’activité intense de pickpockets venus nombreux non pas pour communier avec le camp présidentiel qui présentait son candidat à la prochaine élection, mais pour un service de « cinq doigts rapides ».



En effet, installée dans la tribune comme tous les responsables du Front Commun pour le Congo (FCC), Wivine Moleka avait innocemment posé son sac à main sur ses cuisses lorsqu’une main sortie des entrailles de la tribune lui a dans une vitesse incroyable arraché ce sac à la surprise de ses confrères et consœurs installés dans la tribune et qui s’estimaient bien sécurisés. Difficile de dénicher le petit voleur d’autant plus que dans pareille opération, c’est une chaîne de passes bien organisée. Imaginez la détresse de la candidate de Lukunga aux prochaines législatives qui, il faut le dire avait sérieusement mobilisé sa base pour le meeting ! Dommage qu’elle a fait son exploit, mais les “shegué” en ont fait le leur. Basanoli ye (elle a été peignée), comme dit-on dans le langage kinois.



A voir le chagrin de Wivine Moleka, l’on ose croire que ce sac contenait des effets valeureux et de l’argent. La fête gâchée pour l’impératrice Winamol parce qu’à la fin de la manifestation, pendant que les militants d’autres leaders ingurgitaient paisiblement leur bière et chantaient pour leurs mentors,
les soutiens de Wivine Moleka venus en nombre, étaient visiblement tristes dans les à-bords du stade Tata Raphaël.



Ben Lévi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top