Liens commerciaux

0
La Nouvelle société civile congolaise (NSCC) condamne les attaques perpétrées dans la nuit du 22 au 23 octobre contre les résidences d’Atundu Liongo, président du Conseil d’administration de la SNEL et porte-parole de la Majorité présidentielle ainsi que celle de Lambert Mende, ministre des Medias et Communication et porte-parole du Gouvernement.

Cette plateforme, regroupant 400 ONG, se dit favorable à une enquête " pour faire la lumière sur le mobile et les circonstances de ces attaques injustifiées. La NSCC exige, dès lors que les responsables de ces actes inciviques soient traduits devant la justice ".
Dans un communiqué portant la signature de son coordonateur national, Jonas Tshiombela, la NSCC se dit non partisane et souhaite que le processus électoral se déroule dans un climat apaisé.
D’après des sources concordantes, c’est aux alentours de 1 heure 30 minutes dans la nuit du 22 au 23 octobre, que la résidence d’André-Alain Atundu a été attaquée à coup des grenades par des assaillants non identifiés. Aucune perte en vie humaine n’avait été signalée, mais des dégâts matériels importants ont été constatés. Chez Lambert Mende, en revanche, les grenades avaient atterri chez les voisins, sans faire des victimes.
Bien qu’on ignore jusqu’à présent les motivations de ses actes à l’endroit de ces autorités, toutes restent sereines, confiantes à l’action de la Police nationale qui s’est attelée à trouver les malfrats. Rachidi MABANDU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top