Liens commerciaux

0


*Dans sa foi, Achille MUTOMBO-CYAJI, Conseiller politique de Félix Tshisekedi, recadrant à sa manière, les conseils de Kudura Kasongo, revient ici, quelques jours après le meeting du 29 septembre dernier, sur l’essentiel du combat de ce candidat ouvertement engagé dans la course à la présidentielle 2018. Il reconnaît, certes, que Félix n’est ni Etienne, ni même pas forcément, la caricature de sa taille et envergure politique de son père. Mais, il aura été, depuis la maternité, à sa grande école, celle dont les valeurs humanistes et les vertus démocratiques auront servi de base à ses premiers pas en politique. Bien évidemment, Félix, mieux que quiconque a bien une idée du plongeon politique vers lequel Etienne Tshisekedi dont le corps n’a même pas encore été ramené en RD. Congo, ni inhumé à N’sele, plus d’une année et huit mois après son décès, le 1er février 2017, à la Clinique Sainte Elisabeth de Bruxelles, capitale de l’ancienne puissance métropolitaine, comme cela fut, pourtant, annoncé dans un communiqué signé le 21 avril 2018, voulait orienter l’essor merveilleux du peuple congolais. ‘’Le président F. Tshisekedi sera exceptionnellement, un leader charismatique de la génération post-Tshisekediste. Un charisme produit par les enjeux et les jeux socio-politiques de son temps. Il est favorable à une campagne électorale commune, à un programme commun et contrat de gouvernance au bénéfice du peuple. Pour ce faire, il demeure flexible pour l’intérêt général. Mais, cette flexibilité, pour qu’elle soit efficiente, elle implique toujours et nécessairement, celle des autres partenaires. Voilà pourquoi, il tient aux alliances politiques constructives et sincères avec d’autres partenaires de l’opposition, pour gagner ensemble. D’ailleurs, en public ou en privé, il n’a jamais déclaré qu’il gagnerait seul, lors des prochaines joutes électorales dont les échéances arrivent à leur terme, le 23 décembre 2018. Achille Mutombo-Cyaji, tel, un fer de lance, se déchaîne à tue-tête, dans sa réaction reprise, ci-dessous.

PRESIDENTIELLE 2018*Ma réaction relative aux “conseils limpides de l’ancien Porte-parole du Chef de l’Etat, Kudura Kasongo à Félix Tshilombo”
  1. KUDURA, je prends le luxe de résumer vos” conseils” en ces termes: «M. Félix Tshisekedi, vous ne dérogerez pas à la règle, semble-t-il, naturelle.
Mais, ma réaction est une antithèse qui se résume en cette terminologie : à côté de la règle se place l’exception». Dans ce sens, M. Félix Tshisekedi fera politiquement EXCEPTION. En voici la quintessence:
  1. M. Félix Tshisekedi n’a jamais déclaré, en privé ou en public qu’il ira et gagnera seul, l’élection présidentielle. C’est fantasmique et archifaux.
  2. Il y a lieu, scientifiquement, de nuancer que le fils ne ressemble pas nécessairement au père, que d’user d’un mot “jamais”, à connotation déterministe, en oubliant que la politique est dynamique et non statique.
  3. Le président F. Tshisekedi dirige aussi un parti politique(Udps) puissant, dans son historicité, pour avoir, au prix des sacrifices multidimensionnels, apporté la lumière de la démocratie au peuple congolais. Nonobstant cela, le Président F. Tshisekedi tient aux alliances politiques constructives et sincères avec d’autres partenaires de l’opposition, pour gagner ensemble.
Donc, il n’est pas un homme égocentrique.
  1. Dans son élégance légendaire, M. F. Tshisekedi a déclaré, lors de la collecte des fonds, qu’il est ouvert à toutes les tendances socio-politiques du pays, dans un esprit de réconciliation nationale. Et ce,  sans quoi, il n’y a pas de développement efficace et efficient. Cette démarche est relative au premier pilier de son programme de gouvernance consistant à investir dans l’homme.
  2. le président F. Tshisekedi n’oubliera jamais que la constitution fut charcutée pour ramener l’élection présidentielle à un tour, afin d’obstruer la voie de Feu Etienne Tshisekedi, de très heureuse mémoire, vers la magistrature suprême. En ce moment-là, si je ne m’abuse, vous fûtes encore porte-parole de M. Kabila, plongeant dans votre style de la ” kabilicisation” du peuple congolais.
  3. Absolument, M. Félix Tshisekedi bénéficie de l’aura de son père. Il n’a ni son histoire, ni son parcours. Mais, il a évolué sous l’ombre de son père et, dans une meilleure école des valeurs humanistes où, il a enregistré de grandes leçons. Il connaît les points forts et faibles de l’agir politique de son père. Cela lui permettra de se forger son propre leadership, mieux, son charisme exceptionnel
  4. Les illustrations analogiques que vous avez articulées, en comparant le président F. Tshisekedi à d’autres fils des pères brillants qui n’ont pas pu émerger, relèvent de votre imagination  caricaturale.
8.Certainement, la Rdc est grande. M. Félix Tshisekedi le sait bien. Il est favorable à une campagne électorale commune, à un programme commun et contrat de gouvernance. Ce, au bénéfice du peuple.
  1. Eu égard à tout ce qui précède, le président F. Tshisekedi est flexible pour l’intérêt général. Mais, cette flexibilité, pour qu’elle soit efficiente, elle implique toujours déjà et nécessairement celle des autres partenaires.


Le président F. Tshisekedi sera exceptionnellement, un leader charismatique de la génération post-Tshisekediste. Un charisme produit par les enjeux et les jeux socio-politiques de son temps.

Fait à Kinshasa, le 1er octobre 2018, en mémoire de Feu Etienne TSHISEKEDI (1 an et 8 mois).

Achille MUTOMBO-CYAJI

Conseiller politique du Président Félix Tshisekedi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top