Liens commerciaux

0


La personnalité d’Adolphe Muzito s’impose aujourd’hui au sein de l’opposition politique.




Parti du Palu, donc de la mouvance présidentielle, sans beaucoup d’éclat ; Adolphe Muzito Mfumu Mpa a gagné ses galons au sein de l’opposition politique congolaise.




Tout est parti de ses tribunes éclairées à travers les médias et son université populaire, où il a toujours prêché un dialogue vertical, de la base vers le sommet ; Muzito s’est petit-à-petit forgé une réputation qui a fini par convaincre le peuple de la justesse de son combat.

Aujourd’hui, parler de l’opposition sans faire référence à Adolphe Muzito, c’est faire une lecture biaisée de la sociologie politique actuelle du pays.

A son arrivée à l’Echangeur de Limete, point de rencontre de la marche de l’opposition du 26 octobre 2018, ce tribun est accueilli par une foule de militants en liesse ; qui improvise des chants à l’honneur du leader incontesté de Kikwit.

« Lelo, Muzito nde mokonzi ; Gizenga te », entendez « C’est Muzito le leader et non Gizenga » ; scandait la foule surexcitée. Aux yeux du public, Adolphe Muzito passe pour l’héritier valable du patriarche Antoine Gizenga.

Ceux qui croyaient que Muzito n’est soutenu que par une poignée de dissidents du Palu doivent déchanter, car Mfumu Mpa vient d’administrer la preuve qu’il reste un leader à carrure nationale qui a su imposer par sa politique de proximité avec le peuple.

Déjà, au meeting de l’opposition Place Triomphal du 29 septembre dernier, l’homme n’a éprouvé aucune peine pour se faire adouber par le difficile et exigeant public de Kinshasa.
AUGUSTIN KINIENZI
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top