Liens commerciaux

0
Sportive Vita Club de Kinshasa sont vus par les observateurs de la scène sportive africaine en finale de la 15ème Coupe de la Confédération, après les demi-finales aller disputées mercredi dernier.

L’AS Vita Club va-t-elle disputer la première finale de Coupe de la Confédération de son histoire, dans deux mois environ (match aller entre le 23 et le 25 novembre 2018 et match retour entre le 30 novembre et le 2 décembre) ? Les Congolais peuvent en tout cas y croire. Les Kinois ont en effet tenu le choc 0-0 sur le terrain d’Al Masry, mercredi 3 octobre à Port-Saïd, en demi-finale aller de la deuxième coupe d’Afrique des clubs.
Ce résultat est toutefois moins probant que celui du Raja Casablanca face à Enyimba. Les Marocains, eux, se sont carrément imposés 1-0 sur le terrain d’Enyimba, le même jour, à Aba. L’attaquant AbdelilahHafidi (48ème) a trompé la vigilance du portier nigérian d’une frappe instantanée.
A la tête du club vert et noir, se trouve le " cumulard " Jean Florent Ibenge Ikwange, entraîneur de V.Club mais aussi sélectionneur des "Léopards". Il est aux commandes depuis 2013. L’année suivante, il a emmené le club en finale de la Ligue des champions, perdue face à l’Entente Sportive Sétifienne d’Algérie, après avoir été départagé par les buts marqués à l’extérieur (2-2 à Kinshasa, 1-1 à Sétif).
Il connaît le football africain sur le bout des doigts. Et lui aussi, comme Hossam Hassan, sait parler haut et fort, a commenté cafonline.com. Les Egyptiens ont préservé leur invincibilité à domicile cette saison - 6 victoires et 2 nuls - mais cela risque d’être insuffisant, même si, dans le même temps, le club dirigé par Hossam Hassan n’a perdu qu’une seule fois à l’extérieur.
C’était lors du tour préliminaire, à Lusaka, contre les Green Buffaloes (1-2). Ils ont gagné une fois et obtenu 5 nuls. D’ici là, Jean Florent IbengeIkwange aura dirigé les deux matches de la sélection congolaise contre le Zimbabwe en éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019.
Lui et ses ouailles doivent tirer les enseignements de l’élimination du TP Mazembe en quarts de final de la 22ème Ligue des champions par les Angolais de ClubedeportivoPrimeiro de Agosto à la suite du but marqué au stade de la commune de Kamalondo à Lubumbashi, 1-1 contre 0-0 au stade du 11 Novembre à Luanda.

Raja seul club marocain resté en lice
Ils étaient trois en quarts de finale des Interclubs : le WAC en Ligue des champions ; la Renaissance Sportive de Berkane et le Raja de Casablanca en Coupe de la Confédération. Il y en aura peut-être un de club marocain en finale de cette dernière, les deux autres n’étant plus dans la course. Le Raja, qui est allé marquer un but des plus précieux à Aba, fief d’Enyimba, lors de sa demi-finale aller, a pris une bonne option. ACP

Alors que le match s’est déroulé sous une pluie parfois torrentielle, les Marocains sont parvenus à faire la différence au début de la seconde période par leur milieu AbdelilahHafidi, qui n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis le seizième de finale contre le FC Nouadhibou (0-1, 48ème). Ce but a eu le mérite de faire sortir les joueurs nigérians d’une certaine torpeur sans mettre véritablement en danger le gardien Anas Zniti. Sauf à la 66ème minute lorsque AugustineDimgba tire sur la barre transversale.
Une indication intéressante, l’entraîneur espagnol du Raja, Juan Carlos Garrido, avait laissé sur le banc son tandem de feu, Mahmoud Benhalib et Mouhcine Iajour, auteurs de 17 buts à eux deux depuis le début de la compétition. Iajour est entré en jeu à la 75ème minute, Benhalib est resté en attente, peut-être réservé, lui et sa force de frappe pour le match retour le 24 octobre. ACP
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top