Liens commerciaux

0
Le Centre de santé Kingarame, situé dans le groupement de Kibumba, territoire de Nyirangongo, à 40 km de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu, a désormais un nouveau bloc de maternité. Construit par la MONUSCO et l’UNFPA, où il a bénéficié du financement de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas en RDC. La cérémonie de remise de cet ouvrage est intervenue dernièrement dans cette partie de la province en présence des autorités, politico-administratives et des officiels des agences onusiennes.

La réalisation de ce bloc de maternité s’inscrit dans le cadre des projets Communautaires du Consortium pour la Stabilisation Intégrée et la Paix à l’Est de la RDC (CISPE), dont l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est le chef.
Selon un communiqué de presse conjoint, cette maternité est le fruit d’un partenariat entre l’OIM, l’UNFPA et la MONUSCO.
Pour équiper et rendre opérationnelle cette maternité, l’ UNFPA et la MONUSCO, à travers sa section de Conduite et Discipline (CDU), ont mis des équipements de base ainsi que les médicaments nécessaires. A en croire la source, cette contribution répond à l’objectif de l’UNFPA, celui de la réduction de la mortalité maternelle, notamment en améliorant la prise en charge des complications liées à l’accouchement, fausses couches et complications d’avortements. Ce, en mettant un accent particulier sur le travail des infirmières, l’équipement de qualité, l’hygiène hospitalière, les médicaments nécessaires pour ces actions.
Pour sa part, la MONUSCO, à travers son Equipe de Conduite et Discipline veille à l’application des valeurs fondamentales de l’Organisation et à la mise en pratique de la politique de la "tolérance zéro" en ce qui concerne l’exploitation et les violences sexuelles.
Ce qui, par conséquent, implique la dignité de la femme même pendant qu’elle est appelée à mettre au monde. Ainsi, la contribution de la MONUSCO a consisté en l’approvisionnement et à l’installation d’équipements solaires ainsi que du système de collecte et de stockage des eaux de pluies.
Par ailleurs, la source note que le système des Nations Unies représente un panier unique de compétences et de ressources pour les questions qui affectent la vie quotidienne des Congolais.
"Cette synergie entre l’OIM, UNFPA et la MONUSCO démontre la rationalisation des ressources dans les domaines du développement, de la stabilisation et de l’aide humanitaire qui donne d’excellents résultats". Cette maternité est l’exemple,à petite échelle, de la recommandation de l’ONU "Uni dans l’action", a-t-elle soutenu.
En outre, fait remarquer la source, la communauté de Kibumba a identifié ce projet comme priorité lors d’une séance à portes ouvertes tenue en Septembre 2017 pour faciliter l’accès aux soins de santé pour tous et réduire ainsi la mortalité maternelle dans le Groupement Kibumba.
Le centre de santé de KINGARAME (son aire de santé couvre actuellement environ 12.000 habitants dont 3000 femmes en âge de procréer) a été créé en 2008 dans un cadre non adapté pour les différents services que doit rendre un centre de santé (maternité, médecine interne, laboratoire, petite chirurgie etc.). Les coûts du loyer et de maintenance de ce centre étaient supportés jusqu’à présent par la population.
Pour l’OIM et le Consortium CISPE, la composante des projets communautaires développée " avec, pour et à travers " la communauté est un modèle que CISPE vise à exporter et présenter aux partenaires travaillant dans le volet de la gestion humanitaire, du développement et du relèvement précoce. Comme indiqué par le Chef de Groupement de Kibumba, Samuel Matungulu Batachoka : "ne tournons pas le dos aux communautés et populations locales, mais impliquons-les du début jusqu’à la fin".
Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top