Liens commerciaux

0
*A l’UDPS tout comme à l’UNC, les militants se mobilisent pour accueillir leurs leaderscomme jamais auparavant en ce début de campagne

C’est confirmé. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe arrivent aujourd’hui mardi 27 novembreà 9h00 à Kinshasa, par l’aéroport international de N’djili. Mobilisés comme un seul homme, les états-majors des deux partis politiques signataires de l’Accord de Nairobi, à savoir l’UDPS de Fatshi et l’UNC de Vital Kamerhe, se préparent à leur réserver un accueil triomphal. Loin d’un accueil de routine, l’enjeu decette mobilisation est de taille : démontrer, en ce début de campagne électorale, les rapports des forces réels en termes d’ancrage dans la capitale. Du moins, face aux partisans du porte-étendard de ’’Lamuka’’, le candidat commun de l’Opposition de Genève, Martin Fayulu.

Au siège de l’UDPS, à la 11ème Rue Limete, des milliers de combattants sont en alerte depuis le début de la semaine.Ils attendent les dernières consignes de la hiérarchie. A l’intérieur de la parcelle, les combattants, moulés dans leurs T-shirts ou chemises blanches à l’effigie de FATSHI, commentent le retour de leur leader.Pendant ce temps, les cadres de l’UDPS multiplient des réunions. Rien ne semble laisser au hasard, apprend-t-on.
A l’entrée de la 10ème Rue/Limete Résidentiel, le panneau géant du candidat Félix Tshisekedi est désormais devenu,pour les combattants, un objet de curiosité, voire de vénération.Nombreux viennent s’y photographier. Plusieurs s’emmènent sur le lieu avec leurs téléphones androïdes et se donnent en spectacle en s’offrant des selfies. Certes, le panneau est trop élevé pour bien cadrer la photo. Mais, on se contente de ce qu’on peut avoir comme image.

"NOUS PARALYSERONS LA VILLE"
"Nous, c’est l’UDPS. Nous paralyserons la ville demain pour accueillir le futur président de la République démocratique du Congo", nous déclarent en chœur Kabongo et Tshitenge, deux ’’combattants’’ trouvés sur le lieu. "Je me prépare à acheter 15 litres d’essence pour approvisionner ma moto, afin d’aller recevoir le président Félix Tshisekedi. Lors de l’arrivée de Martin Fayulu, on m’a sollicité pour 16.000 Fc (environ 10 dollars), mais j’ai désisté parce qu’il n’est pas mon candidat", nous confie Blaise Kanyinda, un propriétaire de moto, manifestement prêt pour le carnaval motorisé de ce matin.
Ce retour annoncé donne l’occasion aux opportunistes de faire des affaires. Des motos dont la plupart des conducteurs sont originaires du Kasaï, fief de Fatshi, sont décorées aux couleurs du candidat de l’UDPS à la présidentielle du 23 décembre. Etalés à même le sol, des photos, des T-shirt, des autocollants, des képis à l’effigie de Félix Tshisekedi… sont vendus à tous les prix.
Entretemps, devant le siège de l’UDPS, un combattant debout, surélevé sur un monticule de sable, harangue ses pairs, des heures durant. Des ovations crépitent ci-et-là à l’honneur de Fatshi, candidat président de la République, et de Vital Kamerhe, annoncé à la Primature, une fois le ticket gagnant aux affaires.

EFFERVESCENCE A L’UNC
Le siège de l’Union pour la nation congolaise sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, a été pris d’assaut par ses militants dans le cadre des préparatifs de l’arrivée de Vital Kamerhe. Une ambiance de triomphe après l’Accord de Naïrobi. "Nous allons démontrer aux voisins que Kamerhe et Fatshi ont une base. Demain (Ndlr aujourd’hui), ce sera une véritable démonstration de force", lance un membre de l’UNC, relayé par mediacongo.net, égratignant les militants de Martin Fayulu, dont le siège est situé juste en diagonal.
Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont signé un accord le 23 novembre dernier, à Naïrobi, au Kenya, pour soutenir la candidature du président de l’UDPS à la magistrature suprême. Kamerhe s’est désisté en faveur de ce dernier, et accepte de devenir son directeur national de campagne. Emma MUNTU et Rachidi MABANDU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top