Liens commerciaux

0


Les échos sur les manœuvres que mijotent un bon nombre de cadres du FCC –Front Commun pour le Congo-, ce fourre-tout Moziki 100 Kilos, qui se font en coulisse, sont parvenus à C-NEWS, de manière tout à fait exclusive. Selon des sources, les cadres du FCC originaires des provinces du Grand-Bandundu, Kongo-Central et Kinshasa se consultent discrètement pour aboutir à un compromis allant dans le sens de soutenir le leur, Martin Fayulu Madidi, n°4. Ces cadres estiment que l’affaire de Fayulu prendre tellement de l’ampleur à telle enseigne que le candidat commun de l’opposition passe désormais pour le futur président de la République.



Pour cela, l’appuie, l’accompagnement et le soutien de ses frères de l’ex Léopold Ville s’avère très nécessaire. «Nous n’allons pas du coup, claquer la porte du FCC.



 Nous savons comment faire», explique l’un d’entre ces cadres FCC -originaires du Grand-Bandundu, Kongo-Central et Kinshasa. D’ajouter : «il nous faut avant tout terminer la mise en place de notre groupe. Désigner les dirigeants de ce groupe, pour qu’ils prennent contact avec le président Fayulu, avant que nous apportions notre soutien». Celui-ci note que présentement, les choses se font de boucle à l’oreille, puisque certains de ces cadres sont candidats députés dans des partis et plateformes du Front Commun pour le Congo. «Ils (cadres) risqueraient gros si jamais, on venait à faire les choses aux yeux et aux vus de tout le monde, ou à haute voix», dixit un autre membre de groupe de cadres FCC prêts à rallier Fayulu. Après qu’ils se seraient mis d’accord, ils adresseront à un mémo à Fayulu avec copie pour information à Monsengwo et autres dignitaires de l’ex Léopold Ville.

Ils envisagent également rendre visite à Gizenga, pour le pousser à rallier la cause Fayulu. Nulle n’ignore la capacité de ruse de nos compatriotes de ces trois provinces.
JOHN TSHINGOMBE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top