Liens commerciaux

0
Le ministère de la santé publique a déclaré l’épidémie de cholera dans les provinces de Sankuru et du Kasaï. C’est dans ce cadre que l’ONG ADRA a mis en place, depuis trois mois, une réponse rapide pour faire face à cette épidémie.

Mis en oeuvre avec l’appui du Fonds humanitaire, le programme "Réponse d’urgence à l’épidémie de choléra dans 7 zones de santé des provinces de Sankuru et du Kasaï" se veut salutaire.
L’objectif de ce programme est de réduire la surmortalité et la surmorbidité chez les personnes affectées dans les zones de santé touchées (Benadibele, Lusambo, Dekese, Mushege, Bulape, Ilebo et Mikope), rapporte un communiqué de presse de l’Ong ADRA.

36 DECES ENREGISTRES
Ce programme appuie la prise en charge médicale gratuite de tous les malades atteints de choléra et la surveillance épidémiologique dans les 7 Zones de santé ciblées dans les deux provinces.
Depuis la déclaration de l’épidémie de cholera dans les provinces précitées jusqu’à la semaine épidémiologique S30-43, les 7 ZS ont notifié 1050 cas suspects de choléra qui ont provoqué 36 décès au cours de cette période sur les 1848 cas attendus. Tous ces cas ont été pris en charge dans les CTC, les UTC et les PRO disponibles et opérationnelles, fait remarquer ADRA.
Dans le cadre des activités de surveillance épidémiologique, une alerte a été donnée dans la ZS de Kole où les cas de choléra sont notifiés avec plusieurs décès à la S36. Une équipe ADRA s’est dépêchée dans la ZS pour appuyer l’Equipe Cadre de la Zone de Santé dans l’investigation des cas et la prise en charge.
Au moins, 100 litres de Lactate Ringer, 500 SRO, autres médicaments et accessoires ont été remis à la ZS pour la prise en charge en Urgence. Et un CTC sera mis en place pour une meilleure prise en charge, souligne cette ong internationale.

PRISE EN CHARGE
En effet, d’une manière générale, la notification des cas de choléra dans les ZS appuyées connaît une augmentation à la semaine 42. Ces Zones de Santé continuent tout de même à notifier les cas de choléra qui sont prise en charge. Cette prise en charge est assurée dans les 6 CTC, les 7 UTC et 70 PRO construites par ADRA avec l’enveloppe du fonds Humanitaire.
Pour rappel, les provinces du Sankuru et Kasaï sont marquées par la crise humanitaire suite au mouvement de la population, des conditions insuffisantes d’assainissement. C’est le cas notamment la faiblesse en approvisionnement en eau potable, de la capacité limitée de prise en charge des cas et des activités de sensibilisation de la population ainsi que la coordination des interventions. A cela s’ajoutent les contraintes physiques qui limitent l’accès des populations aux centres de prise en charge et les faibles connaissances des bonnes pratiques d’hygiène dans une zone qui fait face, pour la première fois, à une telle situation de crise.
Tous ces facteurs sont considérés comme ceux qui contribuent à la létalité et qui aurai exposé les provinces précitées en épidémie de choléra sans pourtant énumérée les 16/26 provinces touchées.
Par ailleurs, ADRA estime qu’il y a nécessité de renforcer les aspects de communication liés à la prévention du choléra vue la létalité qui reste très élevée et importante au niveau de la communauté.
Dans le cadre des activités surveillance épidémiologique, une alerte a été donnée à la S43 dans la ZS de Panya Mutombo à 150 km de Lusambo. La ZS a fait mention de 6 cas suspects contre 4 décès. Et comme prévu dans le cadre de cette réponse, ADRA a appuyé la mission de supervision et apporté l’appui technique des Zones de Santé à travers l’équipe du programme sur terrain et avec le PNECHOL afin de renforcer les actions de lutte contre le choléra dans le Sankuru. Mathy MUSAU

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top