Liens commerciaux

0
A Kinshasa, la désignation de Martin Fayulu ce dimanche comme candidat commun de l'opposition n’a pas reçu automatiquement l’adhésion des lieutenants des opposants membres de la coalition Lamuka. Quelques cadres de l'UDPS, de l'UNC et d'Ensemble pour le changement se sont publiquement prononcés contre ce choix.

Le président interfédéral de l'UNC-ville de Kinshasa, Molendo Sakombi, est convaincu que les opposants se sont trompés.

"Je n'ai pas l'impression qu'on a choisi le meilleur cheval ", a dit Molendo Sakombi à ACTUALITE.CD. Il appelle cependant l'opposition à se mobiliser face aux défis des législatives.

De son côté Adam Bombole de la plateforme Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi , est formel : c’est l’échec programmé à la prochaine présidentielle.

"Prenons date ! C’est aujourd’hui que l’opposition a perdu les élections. Tout le reste ne sera que formalités", a t-il dit sur twitter.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint de l’UDPS, Augustin Kabuya, a clairement dit à Top Congo FM que l’idée d’avoir une candidature unique était une mauvaise idée. Dans la foulée, il a annoncé une réunion extraordinaire du parti pour ce lundi 12 novembre sur décision du secrétaire général Jean-Marc Kabund.

Par contre, Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole de Moise Katumbi, parle d'une mission accomplie.

Mission accomplie ! Adieu les vieux démons de la division ! Pour en finir avec la dictature, ils se sont surpassés ! Merci aux 7 leaders ! Leur renoncement en faveur de @MartinFayulu est une promesse de victoire ! Avec un candidat commun l’alternance n’est plus un rêve errant !

Pour Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC, Fayulu est le candidat du compromis.

Lire aussi :Martin Fayulu : « Notre peuple a besoin de leaders que lui-même va choisir »

Stanis Bujakera Tshiamala
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top