Liens commerciaux

0


Une personne est morte de la maladie à Virus Ebola, à Vuhovi, une localité mitoyenne des villes de Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu, où l'épidémie a déjà emporté 174 personnes depuis le 1er août.




L'épidémie s'est propagée vers cette localité par le "mari d’un cas confirmé décédé au CTE (Centre de Traitement Ebola) de Butembo, le 26 octobre 2018", explique le ministère de la Santé, émetteur des bulletins quotidiens reprenant la situation épidémiologique.




" Il avait refusé le suivi et le transfert au CTE. Il est décédé au centre de santé de Vuhovi où le prélèvement a pu être effectué ", selon le ministère annonçant avoir déjà vacciné 110 personne dans cette zone de santé.




Vuhovi est la 11ème étape de propagation d'une épidémie partie de la bourgade de Mangina, le 1er août 2018, avant de se propager vers les localités ou villes de Beni, Butembo, Oicha, Masereka, Musienene, Kalunguta, dans la province du Nord-Kivu et Mandima, Tchomia et Komanda, dans l'Ituri voisine.




L'épidémie a déjà fait 179 morts dont 144 parmi les 244 cas confirmés. 81 sont guéris , les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola, indique la dernier bulletin du ministère de la santé.




Une nouvelle zone est touchée par Ebola alors que le ministère de la Santé entend maîtriser l'épidémie, d'ici fin novembre (dans un mois), sur base d'un nouveau plan de riposte en place.




Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont adopté à l'unanimité une résolution appelant le gouvernement de la RDC, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires à "intensifier" la riposte contre l'épidémie d'Ebola.




L'instance de prise de décision de l'ONU s'est dite "profondément préoccupée par l'état global de la sécurité dans les zones touchées par l'épidémie" et a rappelé qu'il revient aux autorités congolaises de "protéger les civils se trouvant sur leur territoire".




Au ministère de la Santé et à l'OMS, il a été demandé "d'accroître la transparence et la précision de leurs rapports quotidiens" sur l'évolution de l'épidémie.




Découvert en 1976 dans l'ex-province de l'Equateur, Ebola est resté endémique en RDC. C'est la dixième fois que l'épidémie réapparaît dans le pays, mais une première fois au Nord-Kivu et en Ituri, deux provinces troublées par des conflits armés depuis plus de 20 ans.




L'insécurité dans la région "compromet gravement l'intervention d'urgence et facilite la progression du virus", ont souligné les 15 membres du Conseil de sécurité, demandant à tous les groupes armés, y compris les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), de "mettre immédiatement un terme aux hostilités" dans l'Est de la RDC.


Christine Tshibuyi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top