Liens commerciaux

0
Bernadette Mpundu Mpia est déterminée à alléger les conditions de travail à l’Institut National des Arts (INA) où elle s’est inscrite. En visite dans son alma mater le mardi 30 octobre dernier, elle a surpris les locataires de cette école de formation par un geste spontané. Ses proches qui l’ont accompagnée à l’INA l’ont vu octroyer, comme à l’accoutumée, une dizaine de bourses d’études aux étudiants démunis de cette école de formation. Elle a, par ailleurs, remis aux autorités académiques des matériels informatiques, des instruments et des bancs.

"Dans cette école qui a formé des célébrités sur la scène musicale planétaire, un besoin urgent en équipements se posait avec acquitté. Des étudiants, inscrits en musique, devaient se relayer à tour de rôle, lors des séances pratiques, pour jouer au tam-tam ou encore au xylophone. D’autres devaient encore patienter de longs moments avant de prendre le relais. Et parfois même, il se posait un problème de sièges pour s’asseoir", relève un proche de Bernadette Mpundu.
C’est dans ce contexte que cette dame inscrite en section musique a jugé le moment propice pour faire un don à son alma mater. Bernadette Mpundu a commencé d’abord par offrir deux ordinateurs à la direction de l’INA, à travers son Directeur général, Yoka Lye Mudaba. Tout au long de la cérémonie, elle a, par ailleurs, remis une dizaine de téléphones androïdes aux enseignants de la section musique, où elle est inscrite, notent ses proches collaborateurs.
Bernadette Mpundu a, en outre, remis entre les mains du Directeur général de l’INA plus de 70 bancs, neuf tam-tams, deux xylophones… pour suppléer notamment à l’unique tam-tam de l’Institut et à l’unique xylophone de la place, commente un jeune diplômé de passage dans cet établissement.

SATISFACTION A L’INA
Satisfait de ce geste, le Professeur Yoka Lye Mudaba a remercié Mme Bernadette Mpundu pour avoir pensé à équiper son alma mater. C’est la toute première fois qu’une étudiante de cet établissement pose un tel geste, a indiqué le DG de l’INA, relayé aussitôt par l’enseignant responsable de la section musique, qui a appelé la communauté de cet établissement à soutenir cette main généreuse.
Candidate à la députation nationale dans le district de la Lukunga, Bernadette Mpundu a profité de l’occasion pour se rendre, par la suite, à l’hôtel Sultani de Gombe, où l’attendaient près de 150 avocates des barreaux de Matete et de Gombe. Une fois sur le lieu, elle a organisé une tribune intitulée ’’45 minutes pour convaincre’’.
L’occasion s’est avérée idéale pour faire comprendre à l’assistance le bien-fondé de sa lutte pour la promotion de la femme et le bien-être des personnes démunies. Lors de cette tribune, Bernadette Mpundu a révélé sa volonté de voir la parité homme-femme devenir une réalité en République démocratique du Congo, et se conformer ainsi aux prescrits de la Constitution.
Elle a à cet effet déploré la marginalisation dont est souvent la femme en RDC, notamment dans la sphère politique. Se disant elle-même victime de cette politique. Bernadette Mpundu a déclaré vouloir associer les femmes avocates dans son combat pour défendre les droits de la femme et son accession aux instances de prise de décision.
L’intervenante a promis également de continuer à plaider pour une loi qui permettra de défendre des catégories sociales défavorisées, en l’occurrence les personnes vivant avec la drépanocytose, qui constitue, selon elle, les 25 % de la population. Elle s’attend ainsi à voir le Parlement adopter une loi contraignant tous les couples à réaliser des tests prénuptiaux avant le mariage. Yves KALIKAT
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

.
 
Top