Liens commerciaux

0
La situation de la maladie à virus Ebola reste préoccupante dans les zones de santé de Butembo, Katwa et Komanda dans la province du Nord-Kivu, rapporte le briefing hebdomadaire de la coordination de la riposte. La source indique que ces zones de santé constituent les principaux points chauds de l’épidémie.

A cet effet, les opérations de vaccination se poursuivent en ceinture élargie, dans la localité d’Otomaber ZS de Komanda et à Aloya ZE de Mabalako. Aussi, des prestataires de première ligne dans la Zone de sante de Goma sont toujours concernés par cette vaccination , note la source. Ce, avant de souligner que depuis le début de la vaccination le 08 août dernier, 50.945 personnes ont été vaccinées dans les ZS de Béni, Butembo, Katwa, Komanda, Mandina, Kalunguta et autres.
En effet, fait remarquer la source, la situation épidémiologique s’est nettement améliorée dans la zs de Beni qui rapporte 4 nouveaux cas confirmés ces 7 derniers jours. A en croire la source, le pic le plus élevé à Beni avait été atteint la semaine du 15 octobre 2018 durant laquelle 26 nouveaux cas confirmés avaient été rapportés.
Par ailleurs, tous les 99 contacts de la zone de santé de Mutwaga sont sortis de la période de suivi de 21 jours, fait remarquer la coordination de la riposte. Cependant, note la source, il a été enregistré dans cette Zone de santé trois cas confirmés, dont 2 sont décédés.
D’après la source, ces cas sporadiques n’ont pas conduit à une propagation de l’épidémie à plus grande échelle dans cette zone de santé grâce à l’intervention rapide des équipes de la riposte pour isoler les patients, identifier et suivre les contacts. Aussi, vacciner les contacts identifiés ainsi que les prestataires de première ligne, décontaminer les lieux d’habitations et de traitement des malades, puis enterrer les personnes décédées de façon digne et sécurisée.
Selon la source, depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 567, dont 519 confirmés et 48 probables. Au total, il y a eu 347 décès dont 299 confirmés et 48 probables et 197 personnes guéries.

Préparation du plan de riposte 3
Le ministre de la santé publique était sur terrain à Beni, à Butembo et à Goma au cours de la semaine dernière. Oly Ilunga est allé évaluer les défis et les besoins pour faciliter la mise en œuvre de la mise à jour du plan national de riposte n°2, puis préparer le plan de riposte n°3 qui couvrira la période de février à avril 2019.
Pour la source, cette stratégie d’adaptation constante de la stratégie nationale, démontre le caractère dynamique de cette riposte contre l’épidémie d’Ebola la plus complexe de l’histoire du pays, souligne la source.
Pour la coordination, le plan de riposte révisé s’inscrit dans une logique d’intégration de tous les acteurs du système de santé local dans la riposte et le renforcement du système de santé. A Goma, le numéro 1 de la santé publique a échangé avec la division provinciale pour assurer un meilleur leadership des autorités sanitaires dans la supervision des opérations de la riposte. Tandis qu’à Beni, Oly Ilunga a évalué les nouvelles mesures mises en place en octobre qui ont permis de réduire considérablement le nombre de cas d’Ebola dans la ville qui n’a rapporté qu’un seul cas ces cinq derniers jours. Mathy Musau

LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top