Liens commerciaux

0
Le président de la république n’est pas resté mou sur la décision de la CENI repportant les élections du 30 décembre à Yumbi, Butembo, Beni ville et territoire; décision qu’il juge légale.

Dans une Interview en swahili accordée à la chaîne britannique BBC, le chef de l’État est revenu sur les raisons de la CENI dont l’insécurité d’une part et la maladie à virus Ebola de l’autre tout éclairant la lanterne quant à ce.

En rapport avec la securité le président de la République a fait savoir que les raisons de repousser les élections dans ses zones par la CENi ne sont pas à craindre .
« La réponse de la CENI est qu’en mars il y aura déjà contrôle » a dit Joseph KABILA.

S’agissant de l’Ebola le chef de l’Etat à tenu a préciser l’opinion sur la prévention. Mieux vaut prévenir que guérir dit-on.
« Cette fois ci nous allons vôter par la machine et elle sera utilisée par plus d’une personne. Il est bon de prévenir; S’il y a une personne ou deux qui est atteint de l’Ebola il peut contaminer plusieurs autres en utilisant la même machine. C’est très différents d’aller à l’église ou au marché ou il y a pas l’utilisation de machines. l’État ou la CENI ne devait pas laisser les gens être contaminer. » A préciser le chef de l’État.

C’est le lundi 24 décembre que la CENI avait informé l’opinion congolaise du repport des élections pour le mois de mars 2019 à Butembo, Yumbi et Beni ville et territoire.

Germain BUSOKE DUPERSO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top