Liens commerciaux

0
Le meeting du candidat Martin Fayulu a été émaillé des plusieurs incidents ce mercredi 12 décembre 2018 à Kalemie (Tanganyika). Il a accusé le vice-gouverneur du Tanganyika d'avoir monté une "milice armée" pour attaquer son cortège et parle de trois morts.

"La situation est catastrophique ici à Kalemie. Nous avons terminé notre meeting mais déjà avant le meeting le vice-gouverneur a monté une milice armée jusqu’aux dents. Ils ont déjà tué trois personnes. Nous avons contourné toute la ville et nous sommes arrivés au lieu de meeting. Après le meeting on devrait rentrer pour aller à l’aéroport reprendre l’avion et aller à Kolwezi. A 600 mètres du lieu de meeting, ces jeunes gens là armés jusqu’aux dents nous ont agressés, ils ont commencé à tirer, la police a fui et on nous a livré à ces jeunes là. Mon chauffeur a trouvé un chemin et nous avons pu nous arranger pour rejoindre l’aéroport. Au moment où je vous parle, Madame Bazaiba, le président Kyungu et Jeannot Biboko et d’autres membres de la délégation sont bloqués à Christ Roi donc ils ne peuvent pas venir ici à l’aéroport. J’ai demandé à la Monusco de trouver les moyens de les escorter. La Monusco me dit qu’elle a demandé à un général pour organiser leur sécurité pour les amener à l’aéroport", a expliqué à ACTUALITE.CD Fayulu.

Fayulu a tenu son meeting devant des milliers de militants au Stade Benda. Mardi, deux morts et 43 blessés ont été enregistrés par l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) à Lubumbashi lors des interventions de la police contre le cortège de Lamuka. Dimanche, son avion avait également été interdit d’atterrir à Kindu, dans la province du Maniema, fief du candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani Shadary.

Fonseca Mansianga
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top