Liens commerciaux

0
La campagne électorale est également la période à travers laquelle les différents candidats présentent leurs projets de gouvernance. Certains sont réalistes et d’autres non. Certains sont innovants et d’autres font pratiquement partie de la démagogie. Aujourd’hui, ACTUALITE.CD, vous propose d’analyser un aspect du programme d’Emmanuel Ramazani Shadary : la voirie à Kinshasa.

Dans son programme, il annonce la construction d'une autoroute ultramoderne Kingabwa - aéroport de N’Djili, le long du fleuve Congo. Elle devra être opérationnelle d’ici 2023, selon ses projections. Il ajoute qu’il compte, s’il est élu, lancer la construction d'une autoroute Kasa-Vubu – Bumbu - Kimbanseke, avec une bretelle sur Mont-Ngafula, opérationnelle d’ici 2023 par l’initiative privée avec un appel d’offre internationale. Il dit encore qu’il va lancer la construction de deux échangeurs au croisement Libération (ex-24 Novembre)-boulevard Triomphal (échangeur Joseph Kabila) et boulevard Lumumba - Sendwe (échangeur de L’Elévation). Toujours dans son programme, il prévoit de réhabiliter et de moderniser, jusqu’en 2023, environ 25 km linéaires de voiries dans chaque chef-lieu de provinces et les villes importantes du pays, avec en priorité les chefs-lieux de provinces nouvellement créées et ne disposant pas desdites infrastructures.

Qu’est-ce qu’un tramway ?

« Le tramway, plus couramment le tram, est une forme de transport en commun urbain ou interurbain à roues en acier circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats, et qui est implanté en site propre ou encastré à l'aide de rails à gorge dans la voirie routière. Selon les experts, ce système de transport collectif structurant doit rencontrer un ensemble d’exigences précises, en particulier en termes de régularité, de fréquence, de vitesse, de confort et d’accessibilité. Il s’appuie sur les trois éléments suivants : le matériel roulant, les infrastructures et l’exploitation, qui vont chacun participer à la satisfaction de différents critères de performance du système ».

D’où proviendra l’argent pour réaliser tout ceci ?

Shadary a affirmé que sur les 85 milliards du budget de son programme, 56 milliards iront à la construction d’une économie diversifiée et compétitive. Il n’a pas expliqué en détails comment il fera, mais il a dit que 54 milliards proviendront des ressources internes.

Il a aussi dit que 23 milliards de dollars proviendront de partenariats publics–privé et des projets de construction-exploitation-transfert.

Shadary a cité spécifiquement le projet de barrage hydroélectrique Inga III, sur le fleuve Congo, d’une capacité de 11 000 mégawatts. Il a également cité la société minière sino-congolaise (SICOMINES).

Plusieurs promesses ont été faites en 2006 et en 2011 par plusieurs candidats. Selon vous, ces projets sont-ils réalistes?
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top