Liens commerciaux

0
Joseph Kabila s’est exprimé sur la Maison Schengen. Au journal Le Soir (Belgique), il a expliqué sa position sur cette question :
« Ils peuvent aussi aller ailleurs dans le monde, il y a plus de 150 pays où ils pourraient aller. Il y a un prix à payer pour tout, y compris pour la dignité. De toute façon, je ne crois pas que cette situation va durer. Il faudra trouver une solution, qui soit en faveur du respect, envers nos deux peuples. Entre le peuple belge et le peuple congolais, il ne peut pas y avoir de problème »,  a-t-il dit.
Dans une interview à ACTUALITE.CD, Barnabé Kikaya était plus explicite.
« En même temps qu’on a fermé la Maison Schengen, on a retiré l’immunité diplomatique de cette Maison. On a également réduit la fréquence de vols de la compagnie de SN Brussels. On a également mis fin aux activités d’ENABEL, qui est l’agence de coopération belge. En son temps, preuve à l’appui, nous nous sommes rendus compte que c’était la Belgique qui était à la base de cette mauvaise humeur qui existe maintenant entre l’UE et la RDC. C’était des mesures de rétorsion qui étaient motivées par des activités politiques menées par la Belgique, qui gérait la Maison Schengen, ici. C’est pour cela qu’on ne peut pas nous demander la réouverture de la Maison Schengen alors que les causes qui ont conduit à sa fermeture sont encore présentes », avait-il déclaré.
Fin janvier, la RDC avait demandé aux Etats de l’espace Schengen de mettre fin aux accords internes de représentation en vigueur et de démanteler le dispositif mis en place au travers de la Maison Schengen Kinshasa. Début février, les autorités congolaises avaient également demandé la fermeture du Consulat général de Belgique, à Lubumbashi.  
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top