Liens commerciaux

0
Le Rassemblement Kasa-Vubu, dirigé par Joseph Olenghankoy, crie au scandale à l’issue des scrutins d’hier dimanche 30 décembre.Selon des sources, ce regroupement a découvert après coup, que ses listes aux législatives nationales auraientété tripotées. C’est le cas notamment à Lubefu, Kikwit…

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, Emery Okundji s’est rendu compte le jour du vote, que c’est le n°13 qui lui a été attribué par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et non le 14, avec lequel l’homme a battu campagne. Dans la machine à voter, le n°14 est un candidat du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Doudou Mutumuke Yanape. Renversant pour les partisans d’Okundji qui n’en reviennent pas et crient à la tricherie.
Cette faille a été découverte par une électrice qui, en formant le 14 sur la machine à voter, voit apparaitre un visage autre que celui de son candidat. Très vite, elle sonne l’alerte. Quand Emery Okundji débarque sur les lieux, celui-ci refuse de jeter de l’huile sur le feu et appelle ses électeurs au calme pour ne pas perturber le déroulement normal du processus électoral dans cette circonscription. Emery Okundji demande alors à ses électeurs d’oublier ce numéro 14 et de voter pour lui en recherchantcarrément son nom dans la machine.
Pour le camp du ministre des PT-NTIC, « il s’agit ouvertement des manipulations » destinées à éliminer leur candidat.
A la direction du Rassop/Kasa-Vubu à Kinshasa, on fait savoir que des faits similaires auraient été observés à Kikwit, Mbuji-Mayi ainsi qu’à Kinshasa dans la commune de Kimbanseke. Et à Lubumbashi, tout comme à Inongo et Lusambo, l’accès aux bureaux de vote aurait été refusé à certains témoins du Rassop. Didier 
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top