Liens commerciaux

0
Hier dimanche 30 décembre, les Congolais – exceptés ceux de Beni, Butembo, au Nord Kivu et de Yumbi (Maï-Ndombe) étaient allés aux urnes pour choisir leur nouveau Président de la République ainsi que les députés nationaux et provinciaux. De longues files d’attente étaient constatées devant de nombreux bureaux de vote dès le milieu de matinée.


Invités à élire le même jour en une élection couplée le successeur du Président Joseph Kabila, les prochains 500 locataires du Palais du peuple ainsi que les futurs députés provinciaux, de nombreux électeurs ont pris d’assaut les premiers centres de vote qui ont ouvert leurs portes aux premières heures de la matinée. A Kinshasa, à part quelques petits problèmes organisationnels, aucun incident grave n’a été constaté au cours de la journée électorale. C’est le cas notamment de la circonscription du Mont-Amba où l’affichage tardif des listes électorales a freiné le déroulement de l’opération de vote dans plusieurs centres de ce district.
Dans certains bureaux de vote, on a constaté, au nombre des couacs, des listes électorales incomplètes, le dysfonctionnement de certaines machines à voter. Mais malgré ces quelques anomalies, qui ralentissaient le processus, le vote s’est déroulé dans le calme.
C’est le cas notamment du centre de l’Athénée de la Gombe, qui reçoit traditionnellement la visite du Chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, pour la circonstance.
Satisfaits d’avoir exprimé librement leurs choix, certains électeurs n’ont pas caché leur joie, tout en saluant l’organisation couplée des trois élections. « C’est une bonne chose que d’avoir pensé à coupler ces trois élections, car on gagne en temps et en argent surtout », a confié un électeur sexagénaire au centre de vote de l’école Sainte famille.

APPEL DE GODE MUAMBA
Candidat à la députation nationale, dans la circonscription du Mont-Amba, Godé Muamba Mushi Mpaku dit avoir par rapport à ces scrutins « un niveau de satisfaction assez grande » de cette étape de sa vie politique. « Depuis que j’avais 19 ans je me battais, aujourd’hui j’ai la possibilité de me faire élire et d’élire et je pense que là c’est une grande avancée par rapport à notre pays », dit-il, en dépit de petits problèmes d’organisation qu’il a déplorés. Notamment à Kingabwa, Matete et Kisenso. Bien avant la fermeture des bureaux de vote, il a lancé sur les antennes de la radio Top Congo, un appel à la Centrale électorale. Le président de la Fraternité Bana Mont-Amba semble avoir été entendu et par la CENI et par ses compatriotes. Le président de la CENI, Corneille Nangaa était allé en personne constater les anomalies au centre de vote Saint-Raphaël à Limete.
Le candidat à l’élection présidentielle, Félix Tshisekedi, qui votait à Tshangu, a lui aussi déploré les désordres constatés ça et là. « Jusqu’à 15 heures, il n’y a pas des bulletins de vote dans ces certains centres. Il y a vraiment un grand désordre. Je me demande si ce désordre est organisé pour que demain la Cour Constitutionnelle soit saisie et que la nuit coule ? », s’est interrogé Félix Tshisekedi après son vote. Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top