Liens commerciaux

0
L’épidémie à virus Ebola qui sévit depuis août 2018 à Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu continue à faire des victimes. A en croire la Direction générale de lutte contre la maladie, depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 685, dont 636 confirmés et 49 probables. Au total, il y a eu 419 décès dont 370 confirmés, 49 probables et 245 personnes guéries. 191 cas suspects sont en cours d’investigation, 0 nouveau cas confirmé, 3 décès de cas confirmés, dont 2 au CTE de Butembo et 1 au CTE de Beni ainsi qu’une nouvelle personne sortie du CTE de Butembo.

Face à ce tableau, le ministère de la Santé publique souligne que la réponse contre Ebola est avant tout communautaire. Ce ministère rappelle ainsi quelques recommandations qui sont entre autres le respect des mesures d’hygiène de base, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou à la cendre.
"Si une connaissance venant d’une zone en épidémie vient vous rendre visite et qu’elle est malade, ne la touchez pas. Appelez directement le numéro vert de la protection civile du Nord-Kivu. Aussi, si vous êtes identifié comme contact d’un malade d’Ebola, acceptez d’être vacciné et suivi pendant 21 jours. Puis, si une personne décède à cause d’Ebola, respectez les consignes pour les enterrements dignes et sécurisés. Il s’agit simplement d’un mode d’enterrements qui respecte les coutumes et traditions funéraires tout en protégeant la famille et la communauté de la contamination par le virus Ebola", renseigne une affiche diffusée par le ministère de la Santé.
Ainsi, les professionnels de la santé sont invités à respecter les mesures d’hygiène dans les centres de santé et à déclarer toute personne malade présentant les symptômes d’Ebola à savoir, fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue et saignement.
Par ailleurs, la direction générale de la lutte contre la maladie souligne que "si les citoyens respectent les mesures sanitaires préconisées par le ministère de la santé, il est possible de faire en sorte que même si un cas d’Ebola arrivait dans de nouvelles zones de santé, il ne serait qu’un cas sporadique et n’entrait pas une nouvelle flambée épidémique".
Depuis le début de la vaccination le 08 août dernier, 63.061 personnes ont été vaccinées, dont 20.042 à Beni, 13.449 à Katwa et 7.143 à Butembo. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top