Liens commerciaux

0
Les élections législatives dont les résultats sont connus depuis la nuit de vendredi à samedi ne sont pas seulement en train de consacrer la victoire écrasante du Front commun pour le Congo. Elles voient également se renforcer à l’assemblée nationale les membres de la galaxie Kabila. Le fameux cercle très fermé autour du chef de l’État.

Il ya d’abord la toute puissante soeur jumelle et le jeune frère du Chef de l’État. Députés de Kalemie et de Manono depuis 2011, Jaynet et Zoé Kabila gardent sans surprise leurs sièges. Elle était déjà la femme la plus influente de l’assemble nationale, lui, l’un des députés les plus craints du bâtiment de Limgwala. Dans une législature où les enjeux ont augmenté, ces déférences risquent de croitre davantage.

Alors que la désignation du futur Premier ministre du nouveau gouvernement sera scrutée à la loupe, le nom d’une Jaynet Kabila sur la short list de Joseph Kabila ne sera pas une hérésie. Même si les candidats ne manquent pas. Président de l’actuelle chambre, il n’est pas sûr qu’Aubin Minaku rempile au perchoir. Celui qui a failli être le dauphin de « JK » va à coup sûr jouer sa carte et se montrer disponible.

Attention toutefois à l’insaisissable Néhémie Mwilanya. Sorti de l’ombre pour prendre en main personnellement la stratégie présidentielle pendant la crise de légitimité liée à l’absence des élections, le directeur de cabinet du chef de l’État est l’un des artisans de la tournure qu’est en train de prendre le conflit politique en RDC. Voudra-t-il aller plus loin ?

Dans tous les cas, Joseph Kabila n’aura pas de mal à trouver un capitaine parmi les nouveaux élus. Alors que sa garde rapprochée a grossi les rangs. Le ministre des affaires étrangères Léonard She Okitundu dont l’offensive diplomatique contre les sanctions occidentales aura été remarquable, l’ex et actuels ministres de l’intérieur Évariste Boshab et Henri Mova Sakanyi seront en embuscade, ou encore l’intraitable ministre de la communication Lambert Mende qui a monte au front sans se poser les questions au péril de son image. Sans oublier le gouverneur de la ville Kinshasa André Kimbuta qui obtient enfin un siège national et vient renforcer un peu plus la mainmise du président sortant sur le centre politique de Kinshasa.


CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top