Liens commerciaux

0
L’élection présidentielle du 30 décembre 2018 n’a pas encore fini de livrer ses secrets. Selon les résultats d’une requête révélés ce mardi par 3 médias, RFI, le Financial Times, TV5 Monde en collaboration avec le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), le candidat de Lamuka aurait accueilli plus de suffrages que ceux annoncés par la CENI le 10 janvier dernier.

D’après les données analysées par ces groupes de presse et le centre de recherche congolais, Martin Fayulu obtiendrait entre 59 et 62% de voix loin devant Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur provisoire par la CENI. Pourtant, les éléments analysés proviennent justement de la même CENI mais aussi de la CENCO. La Conférence épiscopale nationale du Congo était la première à annoncer la victoire d’un candidat dont elle tu le nom tout en laissant fuité le nom de Martin Fayulu.

Selon toujours les 3 médias qui révèlent cette bombe, c’est Moïse Katumbi en personne, soutien de Martin Fayulu, qui a porté ces preuves provenant du serveur de la CENI auprès des dirigeants de la région qui réclament depuis 48 heures un recomptage de voix. On sait par exemple qu’un des documents est une synthèse de 4 pages avec des résultats finaux pour « 15 694 364 suffrages valables. La CENI avait annoncé un peu plus de 18 millions suffrages exprimés.

CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top