Liens commerciaux

0
La mission d'observation électorale de l'Église catholique a fait part lundi d'anomalie dans le déroulement du dépouillement des résultats des élections générales organisées la veille en République démocratique du Congo.


"Jusqu'à 9h00, les observateurs de la CJP/Cenco ont transmis 4.161 rapports sur le dépouillement", a indiqué l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général et porte-parole de la conférence des évêques catholiques de la RDC, en présentant ce rapport partiel.

"3.626 (rapports) indiquent que le nombre des bulletins dans l'urne était égal aux données électroniques de la machine à voter", a-t-il précisé à la presse.

Par défaut, cela signifie que ce n'était pas dans 535 bureaux, selon les calculs de l'AFP.

D'après la Cenco, "2.839 (rapports) attestent que la fiche des résultats du vote était affichée au terme du dépouillement par contre, 342 attestent que la fiche des résultats du vote n'est pas encore affichée".

La Conférence épiscopale a promis de publier son rapport préliminaire d'observation le 2 janvier 2019. Elle affirme avoir déployé 40.000 observateurs dimanche.

Ces élections, trois fois reportées, doivent désigner le successeur du président Joseph Kabila, qui a été contraint par la Constitution et l'opinion à ne pas se représenter.

Le "dauphin" de M. Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, concourt à la magistrature suprême aux côtés de deux grands candidats d'opposition, Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

Les résultats provisoires officiels de ces élections présidentielle, législatives et provinciales sont attendus dimanche, selon la commission électorale.

www.levif.be
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top