Liens commerciaux

0
L’archevêque de Kinshasa et vice-président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, “CENCO”, a, au cours d’une interview accordée à France 24 et diffusée mardi 22 janvier dernier, déclaré que les évêques ne pourraient peut-être pas prendre part à la cérémonie d’investiture du nouveau président élu de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.

“La conférence des évêques se réserve la possibilité de ne pas assister à l’investiture du nouveau président. Une invitation ce n’est pas une convocation. Ce serait comme nous renier nous même”, a déclaré Fridolin Ambongo.

Le successeur du cardinal Laurent Mosengwo dit craindre que malgré la venue à la tête du pays du président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, que le système ne change pas.

“Je crains fortement que le même système va continuer avec le nouveau président. L’unique message, qu’il n’oublie pas d’où il vient. Il vient du peuple, le peuple souffre, qu’il n’oublie pas le combat du peuple”, conclut Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa.

Pour rappel, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo avait déclaré que les résultats provisoires publiés par la CENI consacrant la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle, n’étaient pas conformes aux données qu’elle a collectées à travers différents bureaux de vote et de dépouillement.

Malgré cela, les juges de la Cour Constitutionnelle ont validé définitivement dimanche 20 janvier 2019, la victoire de Félix Tshisekedi avec 38,57% devant l’autre opposant congolais Martin Fayulu Madidi.

Sauf changement de programme, la cérémonie d’investiture du nouveau président de la RDC aura lieu ce jeudi 24 janvier 2019.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top