Liens commerciaux

0
Depuis son avènement à la présidence de la république, plusieurs langues s’interrogent sur sa marge des manœuvres.

Si tous les Congolais ont salué l’alternance démocratique à la tête du pays, beaucoup aussi sont inquiets. Inquiets de ne pas voir des vrais signaux de rupture de la par du nouveau régime.

Des hauts fonctionnaires ont été interpellés mais personne n’a vu l’un d’eux suspendu. Ou encore mis à la disposition de la loi.

Et ce, y compris pour le DG de TRANSCO, les chefs d’établissement de l’UNILU, de l’UPN, etc. Les mesures suspensives à leur encontre, n’ont été suivies d’aucune mesure coercitive.

.






Félix Tshisekedi est il le pantin de Joseph Kabila ?
Certains cas, comme celui de la SONAS où l’on parle de 50 mois d’arriérés, le président semble fermer les yeux. L’éternelle DG ai, Carole Agito n’a ni été interpellé encore moins suspendu.

Les manifestants ont même été dispersés par la police.

Plusieurs estiment alors que la dame est intouchable. Elle aurait, semble-t-il, un bon parapluie au « sommet de l’Etat ». Dans les sociétés démocratiques, on appellerait cela du népotisme.

L’autre cas est celui des agents de la SCTP qui accusent des arriérés de plus mois de salaire.

Les informations à notre possession avance une demande de crédit de 30 millions de dollars prêtées à Afriland First Bank.

Selon Mukoko Samba, DG de cette entreprise, cet argent a été emprunté pour renouveler l’outil de travail.

Mais il s’est avéré que cette somme n’a servi à rien en ces jours.

Et dire que le même DG a en date du 05 janvier prélevé 1.500.000$ sur le compte de l’entreprise à Afriland First Bank.

Aucune trace de cette somme n’a été observée au sein de l’entreprise.

Destination : inconnue.

Pourtant, le président de la république a suspendu toutes dépenses publiques. Sauf celles liées aux salaires.

Ainsi, la question qui se pose est celle de savoir: Félix Tshisekedi est il mains et poings liés ?

.

Levée des sanctions de l’UE: Une vraie – fausse fakenews
La dernière polémique est née à la suite de l’adresse du Chef de l’Etat aux corps diplomatiques. C’était le vendredi dernier à la cité de l’UA.

Son discours était très attendu, puisqu’il devait indiquer les nouvelles orientations de politique internationale.

Curieusement, son discours a aussi fait apparaître un désaccord entre l’ancien et le nouveau pouvoir congolais.

Le président n’a pas prononcé une incise du discours qui lui avait été préparée par le ministère des Affaires étrangères.

Le passage sauté demandait la levée des sanctions imposées par l’UE contre plusieurs responsables congolais.

Ce qui a suscité une forte polémique alimentée par les médias occidentaux.

Si du côté de l’UDPS, Ted Beleshayi parle d’une fakenews. Du côté de Lamuka, on parle d’une faute grave commise par Félix Tshisekedi.

Lamuka en profite pour confirmer l’hypothèse d’un deal entre le FCC et le CACH.

Au FCC, bien entendu, on a salué cette démarche, si réellement elle était entamée.

Il y a tout de même du nuage en l’air. Surtout quand le Porte parole de l’ex MP, Alain Atundu déclare que le 1er Ministre sera issu de leur rang.

Il veut juste montré qu’il n’y ait point besoin de nommer un informateur.

Tout ceci ne laisse pas l’opinion sans sérieuses interrogations sur l’indépendance de l’actuel président.

Il lui reste donc, à prendre des mesures à impact visible, question de se crédibiliser.

La côte de popularité n’étant pas une science exacte, elle peut s’effriter du jour au lendemain.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top