Liens commerciaux

0
Seul le Christ saura nettement différencier le statut de cet ancien premier ministre, au regard de son comportement qui ne cadre pas avec ses propres enseignements. Affamant ses travailleurs qui accusent des arriérés de salaires allant de 10 à 26 mois, c’est celui-là même qui s’illustre en donneur des leçons d’économie et de bonne gouvernance ! En effet, lorsqu’Adolphe Muzito prêche son évangile macro-économico-financier à travers ses tribunes, les naïfs ont tendance de se suspendre à ses lèvres et le suivre religieusement. Mais hélas, l’homme n’est nullement un modèle de gestion !



Pas étonnant, parce que le Christ l’avait prédit : “ce n’est pas ceux qui disent Seigneur, Seigneur qui entreront dans le royaume des cieux, mais plutôt ceux qui font la volonté de mon père”. Non sans raison, comment Adolphe Muzito prétendait-il diriger un grand Congo et assurer le bien-être de plus de 80 millions d’habitants quand il ne sait pas gérer une poignée d’environ 65 travailleurs ? Ces derniers qui ont déclenché un mouvement de grève ce mercredi 13 février, accusent d’après leurs témoignages des arriérés de salaires allant de 10 à 26 mois.



D’après l’enquête de Scooprdc.net, il n’est pas question de défaut de rentabilité de la chaîne TVS1 mais plutôt d’une très mauvaise gestion familiale, pareille d’une boutique, mieux d’un « ligablo » comme aiment bien le dire les Kinois. La comptabilité démontre que cette chaîne réalise mensuellement entre 36 et 38 mille USD provenant de la publicité et de frais de diffusion des éléments dans le journal tandis que la masse salariale y compris les charges connexes ne dépasse pas 13 mille USD. Pourquoi ne pas alors rémunérer les agents ?



Tout simplement parce que femme et enfants Muzito considèrent la TVS1 comme une boutique familiale où chacun vient prendre comme il veut l’argent dans la caisse sans aucune norme comptable. “Billets d’avion de vacances, organisation des anniversaires et autres dépenses familiales ; toutes ces dépenses Benoîte Muzito (NDLR : fille aînée de l’ancien premier ministre qui est DG de TVS1) et sa mère les font avec l’argent de la chaîne”, explique un agent gréviste.

Avec ce qui se passe chez lui, Adolphe Muzito peut-il vraiment se présenter comme un donneur de leçons de gouvernance comme il l’a fait contre Joseph Kabila et maintenant contre Félix Tshisekedi ? Pas du tout pour les initiés, car les scribes et les pharisiens l’avaient fait dans les synagogues. Heureusement que le Christ avait mis à nu ces hypocrites qui faisaient le contraire de ce qu’ils prêchaient, comme les grévistes de TVS1 viennent de le faire avec l’ancien premier ministre du Parti Lumumbiste Unifié (PALU).

Agnelo Agnade.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top