Liens commerciaux

0
Après la déclaration à Bruxelles, reprise par les médias belges, du prélat catholique annonçant que Martin Fayulu est le vainqueur de l’élection présidentielle, « les évêques ont clairement dit que, d’après leurs observateurs, c’est Martin Fayulu qui a gagné les élections » du 30 décembre 2018, le parti du président Félix Tshisekedi s’inscrit en faux et charge celui qui, selon l’UDPS, depuis la conférence nationale souveraine « s’en prend à ce parti ».






Le secrétaire général adjoint de l’UDPS rappelle « qu’en 1992, c'est Laurent Monsengwo qui a empêché Étienne Tshisekedi de travailler comme Premier ministre alors qu'il avait gagné les élections. Et il avait créé la 3ème voix. Monsengwo vient de faire tomber ce qu’il avait comme masque. Il fait des déclarations moyennant quelque chose ».

Augustin Kabuya répète d’usé son parti n’a « volé la victoire de personne. Nous avons gagné et nous l'avons annoncé bien avant la publication faite par la CENI. Cela a été confirmé par la CENI. Nous avons notre centrale électorale que nous appelons SEP ».

Augustin Kabuya demande aujourd’hui à Laurent Monsengwo que « s’il a un problème particulier avec l'UDPS, il n'a qu'à le dire ».


Par Barick Bwematelwa
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top