Liens commerciaux

0
Le chef de l’État Félix Tshisekedi a présidé mardi 19 février 2019, la première réunion du Conseil National de Sécurité à Kinshasa.

C’est une structure qui regroupe la communauté des renseignements militaires et civils et comprend en outre, le directeur de cabinet du chef de l’État, les généraux de corps de l’armée et de la police nationale, la ministre des droits humains et le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Plusieurs questions ont été abordées au cours de cette réunion entre autres, la persistance des tueries à Beni, Butembo et de la criminalité à Kinshasa, à Goma dans le Haut-Katanga et dans d’autres parties du territoire national marquée par les cas de meurtre.

Le retour des déplacés de Yumbi ou encore les mesures de sécurité et d’accueil ont été également évoqués au cours de la réunion du Conseil National de Sécurité.

S’agissant du phénomène des enfants de la rue et du phénomène Kuluna, après l’exposé d’André Kimbuta, gouverneur de la ville de Kinshasa, il a été décidé, au lieu de recourir à la force avec le risque de blesser ou de tuer, de :

Procéder à l’identification des Kulunas et des enfants de la rue ;
Procéder à leur cantonnement ;

Les orienter selon leurs aptitudes vers l’Institut National de Préparation Professionnelle, “INPP”, ou le service national pour apprendre un métier.

Précisions par ailleurs que pendant leur formation, ils seront pris en charge par le Gouvernement. Après la formation, ils seront orientés dans les différentes brigades de construction agricoles, routières, de cantonnage manuel, de pêche, d’élevage, de la conservation de la nature.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top