Liens commerciaux

0
Candidat gouverneur de la province du Sankuru, Lambert Mende a, mardi 19 février, décrit à 7SUR7.CD comment il a apaisé les tensions dans sa province d’origine, et cela bien avant la mission de pacification conduite par le ministre de l’intérieur Henri Mova.
Pour Mende, la mission de pacification était inopportune

Selon le ministre de la communication et médias, le calme est déjà revenu dans son patelin, grâce entre autre à son appel au calme lancé à ses partisans pour qu’ils ne répondent aux provocations.

” Les tensions ont déjà été apaisées avant même que la mission gouvernementale ne descende sur place puisque j’ai passé le mot d’ordre à tous ceux qui me soutiennent pour ne plus repondre à quelques provocations que ce soient “, affirme Mende.

Cinquième meilleur élu député national aux dernières législatives, L. Mende estime que la gestion d’une élection indirecte comme celle des gouverneurs ne peut être faite de la même façon qu’une élection directe.



“Ils ont voulu transposer le débat de l’hémicycle de l’assemblée provinciale vers la rue et le tort peut-être de mes partisans a été de vouloir les suivre dans ce spectacle de la rue. J’ai fait des remontrances aux miens pour leur dire, restez dans vos souliers, gardons les choses dans leur état normal, “, explique l’élu de Lodja.

L’élection des gouverneurs est une élection indirecte, qui se déroule à l’assemblée provinciale, elle concerne tous les 6 Territoires de la province du Sankuru, elle ne concerne pas un petit groupe d’agités ou d’excités dans la ville de Lusambo ; renchérit celui qui est également porte-parole du gouvernement.

Moi je ne vais pas être maire de Lusambo, je ne vais pas être chef d’un quartier à Lusambo, je vais être gouverneur de la province du Sankuru et les miens l’ont compris et ont entrepris des démarches d’apaisement avec des jeunes dont certains sont passés aux aveux, a – t – il conclu.

Pour rappel, des affrontements mortels ont opposé les partisans de Mende à ceux de ses adversaires de la majorité présidentielle.
Ils ont fait 2 morts.
Le nom du ministre des affaires étrangères Léonard She Okitundu revient comme étant l’un des tireurs de ficelle de cet affrontement fratricide.
Pour apaiser les tensions dans le Sankuru, le vice-Premier ministre chargé de la sécurité Henri Mova Sakani conduit depuis lundi une mission de pacification.

Élysée Odia
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top