Liens commerciaux

0
Au cours d’une interview accordée à la Rédaction de 7SUR7 le mardi 19 février, le ministre Lambert Mende est sorti de son silence.

Candidat gouverneur dans le Sankuru, l’actuel ministre de la communication et des médias assure que la situation est redevenue calme dans sa contrée et que les auteurs de troubles constatés ces derniers jours dans cette partie du pays sont aux arrêts.

” Il y a une manipulation qui fait l’objet des poursuites au parquet de Lusambo, cinq personnes liées à quelques personnalités à Kinshasa sont passées aux aveux après avoir distribué soit de la drogue, soit de l’alcool pour essayer d’impressionner les grands électeurs qui sont les députés provinciaux, m’impressionner moi comme candidat pour des objectifs qui consisteraient à leur permettre de se passer d’un débat démocratique”, affirme Lambert Mende.

Mende n’exclut pas un complot en interne au niveau de la famille politique de Joseph Kabila d’autant plus que selon lui, le Sankuru est majoritairement acquis au pouvoir et que l’opposition est quasi inexistante.

” Il peut y avoir de mauvaises habitudes au sein d’une majorité. Nous venons de perdre une élection importante à cause de ses pratiques inconséquentes. comment des gens qui appartiennent à une même majorité peuvent ressentir le besoin de développer des actions d’hostilités envers un camarde qui est choisi par la majorité à laquelle ils appartiennent au cours des réunions tenues les plus démocratiquement du monde et au cours desquelles, ils n’ont pas réussi à faire triompher leurs points de vue et qui vont se cacher derrière les jeunes gens qu’ils manipulent”, s’insurge l’élu de Lodja.

Nous sommes dans un état de droit, être candidat est un droit et la seule façon d’empêcher quelqu’un d’être gouverneur c’est de ne pas voter pour lui, renchérit celui qui est encore porte-parole du gouvernement.

Lambert Mende dit n’avoir pas peur des personnes qui font du bruit mais de ceux qui ont des idées et qu’il fait plutôt peur à ses rivaux politiques, à certains politiciens qui craignent de disparaître tellement la comparaison sera à leur défaveur, a – t – il conclu.

Pour rappel, le ministre de l’intérieur conduit une mission de pacification dans le Sankuru.
Les troubles y on déjà fait deux morts.
Certaines sources soupçonnent le ministre des affaires étrangères She Okitundu d’être l’instigateur de ces troubles.
She Okitundu est arrivé au Sankuru depuis hier pour prendre la direction du bureau provisoire de l’assemblée provinciale.

Élysée Odia
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top