Liens commerciaux

0
Les deux députés provinciaux UDPS, Laurent BATUMONA et Gecoco MULUMBA sont pointés du doigt accusateur, dans la débâcle de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, aux sénatoriales dans la Ville de Kinshasa.
Ce sont les deux qui ont approché leurs collègues du parti, avec des billets verts allant de 30.000 à 60.000 USD, pour les entraîner dans ce jeu de corruption au profit de candidats sénateurs d’autres obédiences et ce, pour des raisons non-avouées à ce jour.
Pour preuve, Laurent BATUMONA et son colistier à la course au gouvernorat de Kinshasa, Gecoco MULUMBA, n’ont pas eux-mêmes voté pour les candidats UDPS au Sénat.
A eux, il faut ajouter Frida MUNSHY YAYA-YALAKE, l’épouse de Laurent BATUMONA. Celle-ci est également trempée jusqu’au coup dans ce dossier déshonorant au même titre que son mari.






Une situation honteuse qui a révolté le patron de la CEP –Commission Electorale Permanente de l’UDPS, Me Jacquemain SHABANI LUKOO qui, à l’issue des élections sénatoriales, s’est adressé directement à Félix TSHISEKEDI en ces termes : «Vote atypique des élus UDPS de Kinshasa, et du Kasaï, le mal est profond et nécessite une attention particulière du leadership de parti.
Félix TSHISEKEDI n’a donc plus intérêt à soutenir le ticket BATUMONA-Gecoco MULUMBA ; ticket qui vient de jeter de l’opprobre sur l’UDPS et ses pères fondateurs, notamment l’emblématique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, qui n’a passé sa vie sur cette terre des hommes qu’à lutter contre la corruption et les antivaleurs.
Les députés provinciaux UDPS n’arrêtent pas de le déclarer à haute voix : «Nous ne voterons pas pour ce ticket nous imposé par Kabund». Ils affirment que Laurent Batumona n’est pas UDPS et Gecoco n’a pas combattu pour l’UDPS ; certes un homme de terrain mais sans bagage intellectuel (trop de kinoiserie). Il est rattrapé par son passé sombre et caractérisé par les antivaleurs indiscutables.
Quoi de plus normal pour Félix TSHISEKEDI de révoquer Laurent BATUMONA et Gecoco MULUMBA de la course au gouvernorat de Kinshasa au profit d’un ticket beaucoup plus crédible ?
Qu’adviendra-t-il aux instigateurs de la corruption d’hier, aujourd’hui candidats gouverneur et vice-gouverneur? Les analystes expliquent que dès cet instant, les députés ne suivront pas un mot d’ordre

C-NEWS
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top