Liens commerciaux

0
Hier lundi 4 mars, les sociétaires de LAMUKA avaient convoqué une réunion spéciale des cinq signataires de l'Accord de Genève à Bruxelles, pour faire l'évaluation de l'action de cette plateforme électorale depuis sa création. Des leaders de LAMUKA venant de Kinshasa n'ont pas pu atteindre la capitale belge dans le temps. Conséquence, cette rencontre jugée "capitale" est renvoyée d'ici à la fin de cette semaine. On annonce, après cette évaluation, d'importantes décisions qui seront prises par la plateforme qui a soutenu Martin Fayulu Madidi pour la présidentielle et qui continue à le faire dans son combat pour la vérité des urnes. On ne sait pas encore, s'il s'agirait des décisions de quelle nature. La réunion de LAMUKA à Bruxelles se déroulera dans un contexte des divisions internes qui minent la plateforme pro Martin Fayulu par rapport à la légalité tout comme la légitimité du pouvoir de Félix Tshisekedi que certains membres ont fini par reconnaître alors que les cinq leaders signataires à savoir Moïse Katumbi Chapwe, Jean-Pierre Bemba Gombo, Martin Fayulu Madidi, Freddy Matungulu Mbuyamu et Adolphe Muzito n'ont levé aucune option à ce sujet. En effet, c'est dans la plateforme " Ensemble pour le changement " de Moïse Katumbi Chapwe qu'il y a eu des sons divergents. Le premier à claquer la porte, c'est Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, coordonnateur provincial d' " Ensemble " et de LAMUKA pour le Katanga pour qui Félix Tshisekedi est le seul Président de la République élu et légitime et non Martin Fayulu. Il est suivi de Christophe Lutundula Pene Apala, Jean-Bertrand Ewanga et Pierre Lumbi Okongo, Vice-Président d' "Ensemble ". Tous constatent la dissolution de fait de LAMUKA après les élections. Pourtant eux ne font partie que de la direction politique d' "Ensemble pour le changement " de Katumbi et ne sont pas signataires de l'Accord de Genève pour en modifier le fondement. Avant les élections, deux autres membres d'"Ensemble " à savoir Delly Sessaga Hipungu et Claudel Lubaya, des élus de l'espace kasaïen avaient jeté leur dévolu sur Félix Tshisekedi. Nul doute que la réunion des cinq leaders cette semaine à Bruxelles va examiner en profondeur toutes ces questions et voir si les tensions au sein d' " Ensemble " ne sont que de simples épiphénomènes. KANDOLO M.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top