Liens commerciaux

0
Dans une interview accordée à la radio Top Congo le mardi 19 mars 2019, le ministre de la justice est revenu sur les conditions qui vont concourir à la libération prochaine d’Eugène Diomi Ndongala.

A en croire Tambwe Mwamba, le président de la Majorité Présidentielle Populaire (MPP), plateforme politique de soutien à feu Étienne Tshisekedi comme président élu en 2011:,

Il ne pourrra pas quitter le pays,
Il ne pourra pas se retrouver à l’aéroport moins encore au beach,

Il devra par contre se pointer au parquet général de la Gombe tous les lundis et vendredis,

Il ne pourra pas non plus se trouver à moins de 500 m d’une école des filles.




Pour Thambwe Mwamba, le président de la République avait la latitude de le gracier mais ne l’a pas fait.

” Le président de la République a le pouvoir de gracier toutes les personnes qui sont définitivement condamnées, Diomi est définitivement condamné, le président de la République s’il l’avait voulu, c’est son pouvoir régalien, il pouvait le gracier “, explique le garde des sceaux.

Pour rappel, le président de la République par l’entremise de son directeur de cabinet avait instruit depuis le mercredi 13 mars dernier le ministre d’Etat à la justice d’examiner puis de procéder à la libération de Diomi Ndongala. Chose que le concerner s’apprête à faire dans les 48 heures.

Diomi est emprisonné depuis 7 ans pour avoir couché avec deux filles mineures.
Lors de l’accord politique de la Cenco du 31 décembre 2016, on avait estimé qu’il devait sortir de prison au nom de la décrispation politique.

Élysée Odia
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top