Liens commerciaux

0
En perspective de l’élection des Gouverneurs de provinces qui interviendra après la présidentielle et les législatives nationale et provinciale, Echos d’Opinion a effectué un sondage d’opinion en vue de recueillir l’opinion des populations de diverses provinces sur les candidats en lice. Dix candidats font figure des favoris et après analyses et calculs requis, leur élection semble déjà un acquis au regard des résultants obtenus.

Nord-Ubangi: Marie- Claire Kengo: 81%. La fille du bureau sortant de la Chambre haute du Parlement bat tous les records de popularité de tous les candidats ayant postulé pour le poste de Gouverneur de leurs provinces respective. Sans nul doute, elle bénéficie du crédit et de l’aura de son père qui est une personnalité imposante et très respectée de l’ancienne province de l’Equateur, du Nord-Ubangi et de l’ensemble de la RDC. La population de la jeune province du Nord-Ubangi veut voir en action la fille du célèbre Kengo Wa Dondo dont la fermeté et la bonne gestion sont étroitement attachées à sa légende.
Kinshasa: Magloire Kabemba Okandja 80% : Candidat indépendant, Magloire Kabemba est néanmoins un Kinois pur sang, né, grandi et fait toute sa carrière professionnel dans la Capitale. Ce brillant juriste et fiscaliste est le concepteur de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, dont il fut le premier Directeur Général avant de redevenir Conseiller, puis Directeur de Cabinet adjoint du Gouverneur sortant de la ville province, avant de terminer sa collaboration avec l’ancien numéro 1 de Kinshas au poste de Ministre provincial des Affaires Foncières, de l’Agriculture et du Développement Rural. Elu députe provincial dans la Commune de Kasa-Vubu. Ce docteur en Droit fiscal de l’Université Paris 1 Panthéon, est chevronné de l’Administration fiscal, qui est en mesure de donner à la ville province les moyens dont elle a besoin pour améliorer les conditions de vie de sa population. Au regard de tous ces critères les Kinoises et Kinois lui accordant 80% de chance pour être élu Gouverneur.
Kongo Central: Guy Matondo: 79%. Selon les avis recueillis auprès des habitants de la province du Kongo-central, Guy Matondo, ancien comptable d’état, conseillé financier du gouverneur André Kimbuta, recueille suffisamment d’opinions favorable pour brûler la politesse à son aîné Simon Floribert Mbatshi qui se présente comme candidat du FCC au poste de Gouverneur de la province du Kongo-central. Les Nekongo, au regard de la manière dont ils s’étaient exprimés, veulent voir un home nouveaux qui pourra insuffler une nouvelle dynamique de développement à leur province. Ainsi, Guy Motondo est celui qui part avec les faveurs de l’opinion.






Haut-Katanga: Jean- Claude Muyambo Kyassa: 80%. Juriste de renom, ancien avocat de l’homme d’Affaires Moïse Katumbi, l’ex bâtonnier du grand Katanga, et ancien Ministre du Gouvernement central des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale, Jean Claude Muyambo est une personnalité politique incontournable de l’ex grand Katanga. Initiateur de SYMPIA, une Asbl prônant la cohabitation pacifique entre toutes la diversité qui vit au Katanga combiné à son passé récent d’opposant persécuté lui attirent les faveurs de l’opinion qui s’est prononcée à 80% en sa faveur.
Kwilu: Rombeau Fumany Gymbadi: 79%. Ex aequo avec le candidat favori du Kongo-central, l’ancien directeur de distribution de la société nationale d’électricité pour la ville province de Kinshasa gagne le challenge sans challenger. Unique candidat à sa propre succession, il entend se succéder avec une opinion qui lui est favorable à 79%.
Kongo Central: Guy Matondo: 79%. Selon les avis recueillis auprès des habitants de la province du Kongo-central, Guy Matondo, ancien comptable d’état, conseillé financier du gouverneur André Kimbuta, recueille suffisamment d’opinions favorable pour brûler la politesse à son aîné Simon Floribert Mbatshi qui se présente comme candidat du FCC au poste de Gouverneur de la province du Kongo-central. Les Nekongo, au regard de la manière dont ils s’étaient exprimés, veulent voir un home nouveaux qui pourra insuffler une nouvelle dynamique de développement à leur province. Ainsi, Guy Motondo est celui qui part avec les faveurs de l’opinion.
Haut-Uélé: Jean-Pierre Lola Kisanga: 75%. Il est l’exception qui confirme la règle. En lice dans la course pour la conquête de l’Exécutif provincial à l’instar d’autres candidats, Lola Kisanga se distingue d’eux et sort du lot en se présentant dans une province dont il n’est pas originaire. Bien qu’étant originaire de la province de l’Ituri qui juxtapose celle du Haut-Uélé, les ressortissants de cette dernière plébiscite à 75% la candidature de Jean- Pierre Lola Kisanga qui les a convaincu par le travail abattu depuis qu’il dirige cette jeune province dès l’aube de sa création.
Tshopo: Eve Bazaiba Masudi: 72%. Elle est très par son combat pour le triomphe de la démocratie. Ancienne Secrétaire Générale de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Mme Êve Bazaïba deux fois élue Député nationale pour le compte du Mouvement de libération du Congo (MLC) parti pour lequel elle occupe la haute charge du Secrétaire Générale et la pleine responsabilité de la gestion à la place chairman, jean Pierre Bemba absent, jouit des faveurs de l’opinion populaire de sa province. La population de la Tshopo veulent voir cette femme dynamique et entreprenante à la tête de l’Exécutif de leur province longtemps restée dans la léthargie en termes du développement.
Lualaba: Edmond Mbanz: 70%. En dépit de la présence d’un concurrent chevronné et d’expérience de la taille du Gouverneur sortant Muyej Mangez Monse, Edmond Mbanz, ancien Directeur d’approvisionnement à la Gécamines et ancien Ministre provincial près du gouverneur Moise Katumbi bénéficie des faveurs de l’opinion. Son passage et les actions posées dans l’exercice de ses différentes fonctions font de lui le candidat favori de la nouvelle province du Lualaba.
Equateur: Jean-Claude Baende Etafe Eliko: 62%. L’homme avait déjà dirigé l’ancienne province du grand Equateur avec à son actif un bilan non négligeable dans le domaine de la réhabilitation des infrastructures. Fin politicien, Jean Claude Baende est donné favori dans la course qui s’annonce très disputée de la conquête du gouvernorat de l’actuelle Equateur.
Tshuapa: Pacranse Boongo Nkoyi: 56%. Crédité d’une opinion favorable à 56% pour être élu Gouverneur de la Tshuapa, l’une des provinces où le challenge semble très relevée. A son crédit, il faut reconnaitre son passage très remarqué à l’Assemblée nationale lors de la précédente législature, exploit qu’il vient de rempiler à l’occasion par sa réélection à l’occasion de la dernière législature nationale. Sa remarquable prestation en qualité de Ministre des Petites et Moyennes Entreprises ainsi que les efforts fournis pour stabiliser la Tshuapa et lui faire marquer un tournant décisive de son élan vers le développement sont des principaux atouts qui ont plaidé en sa faveur.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top