Liens commerciaux

0
Le président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi a décidé ce lundi 18 mars de suspendre l’installation des sénateurs nouvellement élus et de la tenue prochaine de l’élection des gouverneurs.

Il a instruit à cet effet le procureur général près la Cour de cassation de diligenter des enquêtes contre les corrupteurs et les corrompus dénoncés au cours de ces élections des sénateurs.

Ces décisions ont été annoncées à l'issue de la réunion interinstitutionnelle tenue lundi à la cité de l’Union Africaine. Selon le vice-premier ministre de l’Intérieur et porte-parole de la réunion interinstitutionnelle, Basile Olongo, la décision du chef de l’état est motivée par son souci de lutter contre la corruption.

« Le Président de la République a pris trois décisions importantes : la première mesure est de suspendre l’installation des Sénateurs. Deuxièmement, l’élection des gouverneurs est également suspendue. Elle est renvoyée à une date ultérieure. Troisième mesure, il a instruit le procureur près la Cour de cassation de pouvoir mener des investigations et débusquer tous les sénateurs qui se sont trempés dans la corruption et les députés provinciaux : donc le corrupteur et les corrompus pour qu’ils soient sévèrement sanctionnés », a rapporté Basile Olongo.

Audio ici : https://www.radiookapi.net/sites/default/files/2019-03/190319-p-f-kinshasainterinstitutionnellebasilolongo-00.mp3

La réunion interinstitutionnelle s’est tenue en présence des présidents et procureurs près des Cours constitutionnelle, de cassation, du conseil d’état, de la Haute cours militaire et l’auditeur général des FARDC.  Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Premier ministre et directeur du cabinet du chef de l’Etat étaient présents à cette réunion. Le président et le vice-président de la CENI y ont participé à titre d’invités.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi avait promis dans un communiqué publié le 16 mars de prendre des mesures importantes qui devraient être annoncées ce lundi 18 mars, à la suite des troubles enregistrés après les élections sénatoriales du 15 mars.

« Le chef de l’Etat a reçu les délégués des militants du CACH/UDPS frustrés par le comportement de leurs députés provinciaux, pour les inviter au calme et les informer de la tenue lundi 18 mars à 10h00, d’une importante réunion institutionnelle, à l’issue de laquelle d’importantes mesures seront annoncées, dans le strict respect de la Constitution et de la loi électorale, pour préserver la crédibilité du processus électoral et la paix sur l’ensemble du territoire national », rapportait le communiqué.

LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top