Liens commerciaux

0
Le président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, a annoncé que le parti présidentiel va déposer des plaintes contre les députés provinciaux qui ont trahi le parti cher à feu Étienne Tshisekedi Wa Mulumba.

Dans une interview accordée ce dimanche 17 mars 2019 à Radio Okapi, Jean-Marc Kabund affirme détenir des preuves de députés corrompus de sa formation politique.

“Nos députés provinciaux ont trahi le parti. Quand on est membre d’un parti politique, on respecte les consignes et instructions du parti. Le parti politique va prendre certaines mesures qui serviront des leçons aux députés des autres partis politiques. En début de la semaine, le parti va déposer des plaintes contre les députés suspectés de corruption. A Kinshasa 9 députés seront estes en justice. Six à Mbuji-Mayi et 5 à Kananga”, a indiqué Jean-Marc Kabund.




En outre, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social dit rejeter les élections de sénateurs organisées le 15 mars dernier par la Commission Électorale Nationale Indépendante.

“Nous rejetons ces élections parce que nous pensons que c’est une violation fragrante de notre constitution. Bien entendu nous appelons à la réorganisation des élections des sénateurs. Non seulement les élections des sénateurs, mais aussi l’élection des bureaux des assemblées provinciales”, a poursuivi Jean-Marc Kabund.

Pour le président de l’UDPS, les règlements d’ordre intérieur des assemblées provinciales n’ont pas obtenu l’avis favorable de la Cour constitutionnelle. Et de ce fait, les élections des membres des bureaux définitifs et des sénateurs ne devraient pas être organisées.

Kabund précise en outre qu’ils se sont rendus compte que les assemblées provinciales ont été organisées en violation de la constitution qui prévoit que les assemblées provinciales devraient déposer plutôt leur règlement intérieur à la Cour constitution pour validation.

“Vous allez constater que les règlements intérieurs n’ont pas obtenu l’avis favorable par rapport à notre constitution. Eh bien les élections ont été organisées en violation de la constitution”, conclut Jean-Marc Kabund.

Pour rappel, l’UDPS a été incapable d’obtenir un seul siège à la chambre haute du parlement pour la ville province de Kinshasa, bien que ce parti politique compte dans ses rangs 12 députés provinciaux.

Une situation qui a provoqué la colère et la désolation des combattants de l’UDPS qui ont organisé plusieurs mouvements de protestation dans quelques provinces du pays pour rejeter ces élections et exiger la radiation des députés provinciaux qui ont fait l’objet de corruption.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top