Liens commerciaux

0


Laurent Batumona est le candidat favori de ses pairs de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, mais aussi de la population kinoise. Il est face à des défis pour rendre Kin La belle aux kinois. Le peuple kinois, par ailleurs, est conscient que ce sera un vote de pure forme, pour ne pas avoir devant lui des concurrents qui inspirent confiance. C’est ainsi que des appels de prise de conscience aux Députés provinciaux se multiplient en sa faveur. Lors d’une entrevue avec La Prospérité, l’occasion lui a permis de brosser quelques défis à relever pour l’avenir. Il en énumère quatre qui jettent les bases d’un programme d’action qui, du reste, sera rendu public bientôt.

Il a parlé de ses défis. ‘’ Il me revient de relever les défis d’aujourd’hui, de demain et pour les années à venir’’. D’entrée de jeu et en évoquant ses priorités, il déclare : ‘’Je m’inscris dans la durée, les prochains mois seront l’objet d’un projet commun avec une équipe déterminée par la même volonté de voir les Kinois heureux dans leur ville, Kin La belle. Je veux me montrer digne de cet héritage et rendre Kinshasa une ville qui partage et mettre en avant-plan le vivre ensemble dans un environnement sain”.

Quatre grands défis qui s’inscrivent dans son agenda

Parmi les défis prioritaires à relever par Laurent Batumona, le défi identitaire pour remédier à la grave crise d’humanisme que traverse la ville de Kinshasa.

‘’Je serai le Gouverneur du rassemblement’’, souligne-t-il. Saluant le grand débat lancé à travers le pays par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, à savoir : l’‘’Etat de droit’’, il murit les ambitions de poursuivre cette lutte de changement : «Je veux prolonger le débat dans notre ville». Il prépare, à cet effet, “la création d’une maison de la parole et du débat où nos concitoyens pourront débattre des différentes questions d’intérêt commun tous les 15 jours et être associés aux décisions’’. Il évoque, aussi, le principe d’une consultation d’initiative citoyenne. Comme entrepreneur, il veut également soumettre aux entrepreneurs Kinois les grands projets. ‘’Je veux être le gouverneur de la co-construction’’.

Laurent Batumona aura Gecoco Mulumba comme son adjoint et c’est un signe fort qui rejoint son deuxième défi : la cohésion sociale. Il entend faire plus et mieux dans ce domaine. C’est vital pour l’équilibre de notre ville.











Signe d’une priorité, Laurent Batumona gouverneur, il engage un bilan de ce qui sera fait dans les communes, quartiers et rues de Kinshasa.

Pour mettre en lumière son troisième défi, Laurent Batumona ne fera pas référence à une formule de ses prédécesseurs : ‘‘la maison brûle et on regarde ailleurs”. L’urgence environnementale fera son entrée en force. Il s’engage “à réviser le mode de vie des kinois dans tous les aspects’’.

‘’Je prendrai des mesures fortes dans les domaines de constructions, déchets, préservation des ressources, mobilité, lutte contre l’évasion énergétique, la fraude, la corruption, l’urbanisation et un terme pour clore le chapitre : la sobriété’’.
Enfin, le quatrième défi, à la lumière des derniers événements qui ont placé Kinshasa sous les feux des projecteurs de façon inhabituelle : ” l’encadrement du développement démographique. ” Cible des critiques des Congolais, la ville de Kinshasa est apparue ces dernières années comme une ville qui a exclu la question du prix des logements. Il prône donc une évolution : “une politique qui s’oriente vers l’habitant autant que vers de nouveaux arrivants”.

La reconnaissance de la classe politique

De nombreux élus provinciaux, de droite, de gauche du centre et plus des Indépendants ont tous salué la “courtoisie, les capacités, la compétence ” qu’ils reconnaissent dans les relations avec l’honorable Laurent Batumona. Ils ont, pour raison de sensibilité politique, requis l’anonymat. L’opposition, par la voix d’un élu de la Tshangu, juge sa candidature : ” Côté relations, ce sera plus serein. Laurent Batumona nous a montrés par le passé qu’il est capable de discuter et de proposer des solutions idoines aux questions économiques, sociales et politiques de la ville de Kinshasa “. Un autre député provincial, figure connue, lui adresse un message public : ” Vous avez une tâche très difficile car beaucoup de dossiers demeurent irrésolus. Il évoque l’environnement qui lui fait prendre conscience…et l’invite à construire une ville moins inégalitaire, plus accessible et propre. Le logement étant la principale difficulté’’. Les chefs coutumiers de Kinshasa sont en ” en attente de relations nouvelles et la concrétisation de l’esprit collaboratif que traduit Laurent Batumona dans son comportement lorsqu’il parle avec nous’’.

” Garder les pieds sur terre ”

Le futur Gouverneur de la Ville de Kinshasa, 61 ans, envisage donc une action de changement de la mentalité de kinois, l’abnégation, tout en imprimant son savoir-faire pour l’avenir. Il s’inscrit dans la logique “de la bienveillance envers les uns et les autres”, sa vision du ” bien vivre ensemble, le respect de l’autre et sa modération.” Le ‘’Gouverneur ‘’ Laurent Batumona a d’ores et déjà mis sur orbite ses ambitions vers la victoire. Et, il tient à bien respecter des équilibres politiques. Laurent Batumona rend un hommage à sa famille politique UDPS : “Je compte sur elle pour m’aider à garder les pieds sur terre”. Et réaffirme son souci permanent de donner l’image d’un gouverneur, d’un homme qui vit comme tous les autres dans la ville et présente aux Kinois comment il entend redorer le blason longtemps terni de Kin La belle.

Peter Tshibangu
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top