Liens commerciaux

0
Félix Tshisekedi n’a pas tardé à réagir à la déclaration du FCC, qui a dit regretter la teneur de ses propos tenus lors de sa mission officielle aux États-Unis.


Pour le Chef de l’État, les gens qui être gênés par sa déclaration sont malintentionnés.

« Si ce que j’ai dit maintenant a gêné des gens, ça veut dire que ces gens sont malintentionnés. Ce qu’ils ne voulaient pas m’attendre dire des choses comme ça parce qu’ils pensaient que j’allais être un président complaisant et continuer avec les mêmes méthodes du passé. Non je n’accepterais pas ça », a-t-il déclaré à média international ce mardi.

A en croire Félix Tshisekedi, déboulonner le système dictatorial de la RDC veut dire mettre fin à tous les antivaleurs qui ont freiné le développement du pays dans le passé.

« Je vais m’attaquer à tout ce qui a avili les citoyens congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de notre pays. Touts ces antivaleurs de corruption, de violation des droits de l’homme. Toutes ces habitudes qui consistaient à traquer les opposants parce qu’ils avaient un son contraire par rapport aux autorités du pays. Et pas replonger dans le passé. C’est ça que je vais déboulonner », a-t-il précisé.




Nous sommes dans une nouvelle ère, poursuit le président de la République, et dans cette ère, « il n’y aura plus ces pratiques du passé »

À Washington DC, Félix Tshisekedi a indiqué qu’il était venu au pouvoir pour déboulonner le système dictatorial de la RDC. Des propos que le FCC n’a pas digéré. Selon cette plateforme dont l’ex président Joseph Kabila est autorité morale, ces affirmations remettent en cause gravement l’héritage démocratique ancré dans le pays depuis 2006.


Prince Ndongo
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top