Liens commerciaux

0
À un certain moment, le président de l’Ecide, Martin Fayulu doit vraiment arrêter de présenter Joseph Kabila comme un diable. Car, des sources concordantes attestent qu’il était bel et bien à GLM, résidence de l’ex-président congolais, le 28 décembre 2018, à deux jours de la tenue de la présidentielle, pour demander le pouvoir. Il avait rassuré Joseph Kabila de lui accorder la protection, car, avait-t-il indiqué, je ne suis pas dans la logique de la vengeance même si les circonstances ont fait que je me présente à cette élection sous le label de LAMUKA.

Néanmoins, il n’a pas plu à Joseph Kabila d’obtempérer à la demande de son hôte du jour en lui demandant tout simplement d’attendre l’issue du scrutin présidentiel du 30 décembre 2018 afin d’en savoir un peu plus s’il fallait poursuivre des négociations avec lui.

Étant entendu que la vérité des urnes s’est penchée du côté de Félix Tshisekedi, il était de bon aloi que l’ex-président parle plutôt avec celui qui a bénéficié de la confiance du peuple. C’est ce qui a été fait jusqu’au point de décider de la sécurisation de Joseph Kabila.





Depuis, Martin Fayulu tire à boulets rouges et sur Joseph Kabila, et sur Félix Tshisekedi. Il veut faire croire aux gens que Joseph Kabila est un monstre, un lucifer, Satan le diable qui manipule Tshisekedi et qui continue à gérer le pays, alors que nulle part on voit Joseph Kabila engager, ces derniers temps, le pays ni lors d’un voyage moins encore dans un accord de coopération.


Il est certain qu’un jour, Joseph Kabila décidera de parler de Fayulu dans une conférence de presse pour stopper ses élucubrations tendant à soulever l’opinion publique contre les institutions du pays.

LIBERTÉ PLUS
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top