Liens commerciaux

0
Résultat de recherche d'images pour "TONGELE DR"
Peuple Congolais, jeunes filles et jeune garçons, habitants des villages, villes et cités de la RDC, vous êtes vous-mêmes témoins et victimes des paroles vides sans actions de vos politiciens. Souvenez-vous des « cinq chantiers », de la « révolution de la modernité », etc.   Après des longues années des « cinq chantiers » et de la « révolution de la modernité », où sont les routes, les autoroutes, les chemins de fer, les transports aériens et maritimes qui relient vos villages, villes et cités pour vous permettre de voyager facilement et rapidement à travers le pays ?  Où sont les usines, les entreprises, les grands travaux publics de construction, reconstruction et réparation des routes, chemins de fer, aéroports et ports, etc., qui donneraient d’emplois aux populations à travers la RDC et amélioreraient les conditions de vie de vos familles ?  Au contraire, c’est l’insécurité et les exactions militaires, policières, miliciennes, rebelles, etc., qui continuent à ravager le pays. C’est toujours le non-paiement des salaires et des arriérés des salaires des mois et des mois qui continue à asphyxier vos familles.

Prenez bien garde : ne vous laissez pas distraire par les machinations des plateformes politiques au pouvoir.  Ces députés, sénateurs, gouverneurs, nouveau président et ses conseillers, ils vont vous distraire avec leurs discours creux alors qu’ils devraient déjà avoir formé le nouveau gouvernement pour se mettre au travail de reconstruction du pays. Mais la vérité est qu’ils ne font rien, ils se font payer sans rien faire.  Peuple Congolais : ne tombez surtout pas dans le piège de « donner du temps », « attendre un peu », « être patient », etc., car vous allez vous retrouver cinq ans à dater d’aujourd’hui avec le même bilan des misérables de la terre. 
 
Rappelez-vous que vos nouveaux leaders ont crié tout haut pendant les campagnes électorales qu’ils avaient des plans d’actions concrètes, des stratégies pour relancer le développement du pays. Qu’attendent-ils pour appliquer ces plans de développement ?  Le nouveau président a parlé de déboulonner le système dictatorial qui ruine le pays. Très bien.  Mais où sont les actions concrètes de déboulonnement ?  Par exemple : les nombreux conseillers du nouveau président devraient déjà dès maintenant même, et chaque jour, visiter les villages, villes et cités de la RDC, pour dire aux populations que le nouveau président a démarré une ère nouvelle, que le nouveau président n’est pas la continuité de son prédécesseur, car il a décidé de déboulonner le système dictatorial de son prédécesseur.  Ces visites, meetings et rassemblements populaires des conseillers du nouveau président à travers les villages, villes et cités de la RDC vont mobiliser, stimuler et encourager les populations à sortir de la passivité, afin de lutter avec le nouveau président pour un changement radical et une rupture totale avec le système dictatorial du passé. Question : comment les conseillers du nouveau président vont faire ces voyages chaque jour dans des villages, villes et cités de la RDC ?  Réponse : Ils doivent faire usage des multiples hélicoptères que la CENI avait achetés pour le service électoral ; maintenant que les élections sont presque finies, ces hélicoptères naturellement chôment et doivent être mis à bon usage.  Posez-vous maintenant la question : pourquoi les paroles du nouveau président de déboulonner le système dictatorial ne sont pas traduites en actions concrètes sur le terrain à travers villages, villes et cites de la RDC ? 
Peuple Congolais : après les élections ne sera pas différent d’avant les elections sans vos pressions, sans vos engagements pour pousser les nouveaux dirigeants aux actions de transformation socioéconomique. Les faits sont là, devant vous tous : après les elections, rien n’a encore changé, et rien ne changera si vous n’exigez pas ce changement.  La RDC demeure dans son état de délabrement sur tout point de vue : les violences par les policiers, soldats et miliciens continuent à travers le pays ; l’insécurité à l’Est du pays est terrible ; les  infrastructures (routières, ferroviaires, maritimes et aériennes) de transport demeurent désastreuses ;  vos policiers et soldats, vos fonctionnaires de l’Etat demeurent impayés et affamés avec toutes les conséquences que cela implique ; l’éducation demeure chaotique et dégénérée ; les infrastructures de santé et les infrastructures sanitaires demeurent médiocres ; la pauvreté et la misère sont toujours rampantes, etc. La liste est longue et vous savez bien ces faits car vous les vivez dans vos villages, villes et cités.  
Peuple Congolais, jeunes filles et jeune garçons, habitants des villages, villes et cités de la RDC : ce n’est pas en restant passif et en étant patient, ce n’est pas par donner du temps aux nouveaux leaders que les transformations vont se faire. Non. C’est chaque jour, chaque semaine, chaque mois que vous devez exiger que les nouveaux dirigeants puissent passer à l’action, et que vous puissiez déjà commencer à voir des résultats positifs d’actions sur le terrain, dans vos villages, villes et cites. C’est maintenant que vous devez exiger de voir les programmes d’actions concrètes pour la réhabilitation des chemins de fer qui, dans le temps, avaient relié des villages, villes et cités à travers la RDC, mais sont tombés en état de délabrement à cause de l’inaction et manque de maintenance, à cause de mauvaise gouvernance, corruption et barbarisme sanguinaire érigés en mode de gouvernance par les régimes qui se sont succédés en RDC.  C’est maintenant que vous devez exiger de voir commencer l’application des plans d’actions concrètes pour restaurer la sécurité à travers le pays, pour reformer l’armée, la police et les services de sécurité afin de redonner dignité à vos soldats, policiers et agents de sécurité qui vivent misérablement et se retournent contre vous pour vous terroriser et vous exploiter afin de nourrir leurs familles. C’est maintenant que vous devez exiger de voir des actions concrètes pour reformer l’enseignement afin que les élèves et étudiants puissent vraiment acquérir et développer des connaissances, capacités et habiletés les permettant, à la fin de leurs études, de créer des compagnies, entreprises et unités de production pour résoudre les problèmes de saletés dans les villes et cités, résoudre les problèmes de santé en transformant sur place les plantes médicinales en médicaments et produits pharmaceutiques, résoudre les problèmes d’hygiène, résoudre les problèmes de famine, résoudre les problèmes de déboisement et désertification, résoudre les problèmes de pollutions dans vos villes et cités, etc.  
Sociétés civiles, jeunesses, étudiantes et étudiants, églises, populations des villages, villes et cites, mettre pression sur vos nouveaux leaders pour faire des actions ne veut pas dire que vous êtes contre eux. Non. C’est un service que vous leur rendez. Ne croyez pas aux paroles, exigez plutôt des actions concrètes. C’est cela votre droit et devoir de citoyen. Si vous ne criez pas tout haut, si vous ne faites pas entendre vos voix, si vous ne marchez pas pour exiger de voir débutées immédiatement les actions de reformes et de développement, vous aller ainsi involontairement donner feu vert aux nouveaux dirigeants de ne pas s’inquiéter de répéter le passé de la médiocrité, de ne pas s’inquiéter de commettre d’erreur, de ne pas s’inquiéter d’amasser les richesses du pays pour leurs intérêts personnels.  Dans vos villages, villes et cités, vous devez organiser des marches pacifiques pour faire entendre vos voix sur ce que vous voulez voir les nouveaux leaders faire immédiatement.  Ainsi, vous serez des partenaires incontournables dans la gouvernance de votre pays. Au cas contraire, vous vous réveillerez cinq ans après pour de nouveaux pleurnicher que les dirigeants n’ont rien fait alors que vous leur avez fait confiance qu’ils allaient cette fois-ci développer le pays comme ils ont promis dans leurs discours des campagnes électorales. Non. Jeunes filles et jeunes garçons, étudiantes et étudiants, professeurs, défenseurs des droits humains, pasteurs et serviteurs du Seigneur, sociétés civiles, ne vous trompez pas. L’heure actuelle est cruciale. C’est le moment de marcher, parler, exprimer et exiger ce que vous voulez voir accompli par vos nouveaux dirigeants.
C’est donc entre vos mains de demeurer dans l’attente, la complaisance et la misère, ou faire entendre vos voix chaque jour, chaque semaine et chaque mois à travers marches pacifiques, conférences-débats dans vos écoles, sur vos campus, dans vos villages, villes et cités afin d’encourager et de contraindre vos nouveaux leaders à travailler dans la transparence pour le développement du pays, et non pas piller les richesses du pays pour leurs ventres comme les médiocres des cinq chantiers et de la révolution de la modernité qui vous ont distrait tout le temps pendant qu’ils ne faisaient que piller le pays, sucer le sang des habitants, abuser et opprimer les habitants,  et ils vous ont plongés dans la misère que les historiens ont qualifié du jamais vue dans l’histoire de l’humanité. C’est entre vos mains de rester passif, attendre, être patient, et mourir misérables, ou alors vous mettre debout et exiger des actions par vos marches et protestations chaque semaine, chaque mois, à travers vos villages, villes et cités.


Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu    
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top