Liens commerciaux

0
Les cinq leaders de LAMUKA, Martin Fayulu d'ECIDE, Jean-Pierre Bemba du MLC, Moïse Katumbi Chapwe d'"Ensemble pour le changement", Freddy Matungulu de "Congo na biso", Adolphe Muzito de l'URép et Nouvel élan et Antipas Mbussa Nyamwisi du RCD/KML se réunissent à nouveau aujourd'hui vendredi 26 avril à Bruxelles, pour entamer les discussions autour de la mue de leur plateforme en un regroupement politique.
Ce conclave de deux jours fait suite à la dernière rencontre de ces mêmes acteurs politiques, toujours dans la capitale belge. On apprend des sources proches de cette plateforme que les cinq leaders avaient mis en place un groupe d'études chargé d'élaborer une ébauche de transformation de LAMUKA en regroupement politique.
Le groupe de travail était appuyé par les moutures de l'Accord qui va consacrer la création du regroupement politique venant des partis politiques membres de LAMUKA. Il semblerait que ce projet est fin-prêt et n'attendrait que sa validation par le désormais G5. D'ici à quelques jours, on pourra donc savoir un peu plus sur cette mutation de LAMUKA en regroupement politique.





En attendant, des observateurs sont tout aussi curieux de vouloir savoir si LAMUKA/rénové aura un seul chef à la tête ou sera dirigé par une sorte de directoire collégial. A ce sujet, il, pourrait vivre une guerre de leadership entre les cinq signataires de l'Accord de Genève. On ne doit pas perdre de vue le fait qu'à l'époque, le problème ne pouvait se poser.
Car, Moïse Katumbi Chapwe et Jean-Pierre Bemba Gombo avaient laissé le champ libre à Martin Fayulu dans la mesure où ils n'avaient pas d'autre choix parce que mis hors course à la présidentielle et ne pouvant donc compétir. Ils avaient besoin de trouver une pointure comme Martin Fayulu d'ECIDE pour affronter le candidat du FCC Emmanuel Ramazani Shadary et mettre en œuvre le projet politique de Genève qui prévoyait, entre autres l'élection d'une nouvelle présidentielle dans les 24 mois afin de permettre à tous ceux qui étaient exclus d'y prendre part.
Aujourd'hui, la donne politique ayant fondamentalement changé avec l'élection de Félix Tshisekedi et le combat pour la vérité des urnes semblant être mis entre parenthèses, d'aucuns estiment qu'il n'y a aucune raison pour que Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi laissent à nouveau un champ libre à Martin Fayulu. Le besoin même qui se fait sentir pour cette transformation en regroupement politique en dit long.
Ce qui veut dire que LAMUKA sera un regroupement politique comme tout autre avec le même fonctionnement. Car, on ne peut pas en inventer un autre. Ce serait comme créer une nouvelle fois la roue. Ce qui veut surtout dire que LAMUKA se positionne désormais pour un nouveau combat politique, pas pour imposer l'optique du combat de la "vérité des urnes". Mais en se projetant dans la perspective de la 4ème législature de la IIIème République, dans les cinq prochaines années. C'est-à-dire en 2024. La question, est celle de savoir si les cinq leaders auront tous la même lecture des événements. KANDOLO M.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top