Liens commerciaux

0
"JE NE PEUX PAS ETRE BRUTALISÉ COMME ÇA PAR LA POLICE DE MON PROPRE PAYS",

A dit Lambert Mende au sortir du bureau des services spéciaux où il était conduit, après sa brève interpellation chez-lui aux environs de 14 h ce dimanche, alors qu'il s'aprêtait à grand dejeuner.
"Ils m'ont frappé de coups de crosse au ventre et dans le dos", reconnaitra-t-il, accusant les policiers en armes qui l'ont embarqué.

Il semble, mais vraiment au conditionnel, que le ministre interimaire de la défense, Basile Olongo, l'ex. Ndeko Basile, serait derrière cette entourloupe, à la suite de la gueguère de Sankuru et ses leaders...

Il semble aussi, mais au conditionnel encore, que le chef de l'État est intervenu personnellement pour qu'il soit relâché...
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top