Liens commerciaux

0
Au feu ! Au feu ! La tanière brûle ! Tous les Léopards sont en débandade, l’homme censé maintenir le calme dans le zoo vient d’y mettre le feu. Il y a quelques jours l’on ne voyait que de la fumée, « il n’y a pas de fumée sans feu» dit-on.
Revenant de son voyage luxueux du vieux continent, l’Europe, le Président de la Fédération Congolaise Football Association, Constant OMARI a laissé l’opinion sportive dans un climat de stupéfaction. Des propos et affirmations qui à quelques heures du démarrage de la CAN viennent semer le trouble mettant ainsi un climat de méfiance entre le staff technique et les joueurs.
Ce qui vous arrive n’est pas de ma faute !
Pour lancer les couleurs de sa sortie médiatique ratée, le Tout-Puissant Président fait savoir au monde sportif que la mise à l’écart de Giannelli IMBULA, le nouveau Léopard est une décision du staff et ce dernier l’avait écarté avant même la remise de la liste à la CAN et que le prétexte selon laquelle la FIFA a répondu en retard était une mascarade « La FECOFA a fait tout ce qu’il devait faire sur le cas IMBULA, j’ai obtenu que la FIFA travaille même en dehors des heures normales, nous avons obtenu de la CAF pour que le nom de IMBULA soit transmis en retard en attendant la décision de la FIFA, mais c’est le staff technique qui a refusé de le retenir. J’ai demandé au staff technique d’assumer sa décision… » a dit Constant OMARI ce lundi en conférence de presse.
Une affirmation qui risque de coûter même la tête de l’entraîneur Florent IBENGE puisque c’est lui qui engage le staff. Constant OMARI a oublié qu’il était le premier à être contre la venue de IMBULA en sélection.
IBENGE, 4 ans et c’est fini
On se croirait dans une séance de confession à la Paroisse où il y a retournement de situation; l’on aperçoit le Prêtre faire son mea culpa devant le croyant. Savez-vous pourquoi ? Le Prêtre veut décharger ses incompétences sur le croyant. Et, Omari l’a fait à plusieurs reprises sur Florent. Le Pauvre, qu’est-ce qu’il va dire? Il attend ses 18.000$ le mois dont il ne perçoit pas la totalité d’ailleurs.
Si la défaite face à la Côte d’Ivoire en 2015, l’élimination en quart de finale de la CAN 2017 et le mondial manqué en 2018 lui ont été endossés en des termes durs par Constant OMARI soit « bourdes d’IBENGE » en direct de la chaîne nationale, pour 2019, il a déjà ses bagages au pied de l’avion avant même la fin de la Coupe d’Afrique des Nations.
« Le staff a été engagé pour un projet de 4 ans et aujourd’hui le projet a atteint sa maturité. Nous attendons la fin de cette CAN pour évaluer ce staff technique et décider s’il faudrait le garder ou chasser. C’est pas maintenant en pleine préparation qu’on dira au staff si vous n’avez pas le résultat on va vous chasser… ». Attendez, on parle de Florent IBENGE loué par tous, même par OMARI. Aujourd’hui, il redevient le « OMARI DE BONDEMBE », c’est lui qu’on ne va pas remercier mais chasser ! L’heure est grave !
Le grand mensonge d’Omari
Omari nous parle aujourd’hui de 4 ans de contrat ! Il veut mentir qui? Il veut nous dire que ce contrat a été signé une seule fois pour 4 ans? Non, ce contrat a été renouvelé à plusieurs reprises, même une chemise que l’on ramène chez le tailleur ne fait pas l’objet d’autant de retouches.
Pour justifier sa présence chez les Léopards alors qu’il n’était pas payé. Florent a même créé un nouveau paradigme « j’ai un contrat moral avec le Président ». Il ne savait pas ce qu’il attendait quelques mois après.
En plus, l’homme a 5 ans chez les Fauves, pas 4 ans, soit on veut extirper 2016 parce qu’il a gagné ? Le divorce n’est plus loin !
OMARI – IBENGE, un mariage qui a profité à qui?
Le départ de Florent a été abordé depuis 2017 par les joueurs, les Léopards qui vivent en Europe mais  Omari avait gelé cela pour être d’abord au mondial. Echec ! Ensuite, on verra après la CAN, cette situation refait encore surface sur l’affaire BOLASIE. Il s’est permis d’arriver en retard, IBENGE le sanctionne, sa maman appelle et gueule OMARI, le tout retombe sur la tête de Florent, car il devait déjà partir et après Yannick revient dans le groupe.
L’autorité du Coach sapée, il garde une dent contre le Président qui veut vite s’en débarrasser oubliant que c’est Florent qui l’a encore maintenu à la tête de la FECOFA grâce à ses succès car avant lui, il n’y avait pas de résultats satisfaisants.
Attendons voir la CAN car le climat est déjà malsain.
Horsaison / Or Saison
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top