Liens commerciaux

0
François Muamba dérangerait-il jusqu'à son ombre ? La question vaut son pesant d'inquiétude au regard du torrent de contre- vérités déversées sur la toile contre cet homme que la conjoncture
politique a placé hors gestion de la République. C'est plutôt dans les travées de l'Hémicycle de la Haute assemblée que François Muamba est visible. Il faudra donc attendre la rentrée parlementaire pour revoir le sénateur du Kasaï oriental. Il y en a quand même qui ont le talent rarissime, voire la magie de voir François Muamba partout. Même là où il ne saurait y avoir l'once de son hologramme. Comme dans l'affaire " détournement présumé de 15 millions de dollars " où le nom du Sénateur tombe comme un cheveu dans la soupe. Normal donc qu'avant de laisser à un de ses collaborateurs le soin de fixer l'opinion, ce haut cadre de CACH ait eu cette réaction : " mensonges, amalgames, calomnies mêlés à une volonté manifeste d'associer mon nom à un dossier dont je ne connais ni les fondements, ni les protagonistes ". Pour le reste, Forum des As publie la substance de la mise au point du proche de l'élu des élus du Kasaï oriental. FDA
La mise au point d'un proche du Sénateur du Kasaï Oriental
Via un de ses proches qui s'est confié à 7SUR7.CD jeudi 05 septembre 2019, François Muamba, cadre de Cap pour le Changement, CACH, dément avec force les allégations selon lesquelles, il serait impliqué dans l'affaire, "détournement de 15 millions USD" qui alimente ces derniers jours le débat sur les réseaux sociaux.
En effet, dans un premier temps d'après un texte manifestement fomenté par des individus malveillants et tapis dans l'ombre, attribué au journal allemand
Der Spiegel, cité par Mediapart, le Sénateur François Muamba serait sur la liste de ceux qui se sont partagé cet argent et aurait reçu pour sa part 1 million USD "dans l'un de ses comptes prête-noms à Kinshasa".
Après analyse minutieuse dudit texte, il y a lieu de relever qu'il s'agit d'un faux grossier et pour causes :
1) il n y a aucune référence sur l'édition de Der Spiegel, journal allemand à l'origine de l'info attribuée à Mediapart;
2) J'ai parcouru Mediapart, je n'ai rien trouvé, je mets au défi quiconque en trouverait trace;
3) L'interpellation des Inspecteurs des Finances est intervenue sur le dossier d'audit demandé par l'ANR sur les sorties de fonds publics, alors que celui de 15 millions était déjà remis au PG/Cassation;
4) Le rapport d'audit publié fait état de retrait d'espèces auprès de la banque, alors que le fameux document de Mediapart parle de transfert aux Îles Vierges britanniques, donc des transferts bancaires;
Comme si cela ne suffisait pas, un deuxième texte vient d'être balancé sur les réseaux sociaux faisant état d'un coup orchestré par le Sénateur François Muamba (associé pour l'occasion au Professeur Néhémie) contre une personnalité citée dans cette affaire.
À cette nouvelle et non moins contradictoire accusation, le proche du Sénateur François Muamba relève que cette fois le Sénateur cesse d'être un complice pour revêtir le statut de dénonciateur : hallucinant !
À l'évidence il s'agit d'une machination diversive, d'une fuite en-avant pour tenter de brouiller les vraies pistes dans cette affaire où le Sénateur François Muamba n'est impliqué ni de près ni de loin.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top