Liens commerciaux

0
L'Exécutif national va également décaisser l'enveloppe nécessaire pour permettre aux écoles publiques de fonctionner.
Bonne nouvelle. Ils n'attendront pas octobre comme initialement prévu, les enseignants seront payés dès ce mois de septembre. Le Gouvernement ne s'arrête pas là. L'Exécutif national va également décaisser l'enveloppe nécessaire pour permettre aux écoles publiques de fonctionner normalement. L'information a été livrée par le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, hier mercredi 11 septembre. "Le Premier ministre a donné des instructions claires pour rendre effective la gratuité de l'enseignement de base", a-t-il fait savoir. "Aujourd'hui, je peux assurer à tous les enseignants qu'à partir du mois de septembre le réajustement qui a été annoncé sera fait", a-t-il indiqué, avant d'ajouter: "Le Premier ministre a donné des instructions claires pour que tout ce qu'on a dit, par rapport à la paie des enseignants, par rapport au fonctionnement, les frais de logement, de transport non payés par les écoles primaires...Il faut que tout ça soit résolu".
La décision du gouvernement de payer les enseignants des écoles publiques s'inscrit dans le cadre de l'application de la gratuité de l'éducation de base en République démocratique du Congo décidée par le chef de l'Etat Félix Tshisekedi. Avant le lancement de l'année scolaire 2019-2020, le désormais ancien ministre de l'EPSP, Emery Okundji, avait annoncé la mesure de la gratuité prise par le gouvernement, suspendant le paiement des frais scolaires pour l'école primaire. Cette mesure a l'avantage d'assouplir les conditions des parents qui depuis plusieurs années, prenaient en charge une bonne partie de la paie des enseignants.
Les conclusions du forum sur la gratuité de l'enseignement de base en RDC, qui s'est tenu fin août 2019, avaient entre autres relevé que l'État congolais devait disposer d'environ 2,8 milliards de dollars américains chaque année, pour assurer l'application de cette mesure sur toute l'étendue du pays.
Toutes ces précisions ont été données par le ministre d'Etat, ministre de l'EPST à l'issue d'une séance de travail convoquée par le Premier ministre. Selon un communiqué de la Primature que Forum des As a pu consulter, le Vice-Premier ministre et ministre du Budget, Baudoin Mayo, le ministre des Finances Selé Yalaghuli, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Deogratias Mutombo ainsi que la Directrice de la paie ont pris part à cette réunion.
RENTREE PAS ENCORE EFFECTIVE A OÏCHA
En attendant, les cours n'ont pas repris dans certaines écoles publiques à Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu. Et pour cause, l'annonce de la gratuité annoncée par le gouvernement central.Dans la plupart d'écoles primaires dans cette partie Est du pays, bon nombre d'écoliers se présentent mais, les enseignants sont aux abonnés absents.
Selon les sources sur place relayées par quelques médias en ligne, certains chefs d'établissements indiquent avoir des difficultés pour faire fonctionner leurs écoles.
"Nous sommes obligés d'emprunter des fournitures auprès des donateurs dans l'espoir de rembourser lorsque le gouvernement va nous payer. Les enseignants ne sont même pas mécanisés. On ne trouve rien à part le peu que les parents nous donnaient. On ne sait même plus comment acheter des cahiers pour les enseignants", a fait savoir un enseignant d'une école à Oïcha.
A cela s'ajoute le climat d'insécurité entretenu par les incursions rebelles étrangères de l'ADF et autres milices locales. Emma MUNTU et Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top