Liens commerciaux

0
Avec cette désignation, le camp de l'ex-chef de l'État verrouille davantage l'appareil sécuritaire congolais, déjà sous son contrôle.


La députée Jaynet Kabila, sœur jumelle de l'ancien président Joseph Kabila, a été élue à la tête de la stratégique commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale. Avec cette désignation, le camp de l'ex-chef de l'État verrouille davantage l'appareil sécuritaire congolais, déjà sous son contrôle.
Déjà majoritaire à l’Assemblée nationale avec sa coalition Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila renforce un peu plus sa mainmise sur l’appareil sécuritaire congolais. Ce jeudi, Jaynet Désirée Kabila Kyungu, la sœur jumelle de l’ancien chef de l’État, a pris la tête de l’importante et stratégique commission Sécurité et défense de la chambre basse. À 48 ans, celle qui assumait la fonction de présidente du comité des sages lors de la dernière législature sera secondée par l’ancien ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, lui aussi membre du parti de l’ex-président.

u total, sur les dix commissions parlementaires mises en place, sept seront dirigées par la coalition FCC-CACH. Les plus stratégiques d’entre elles seront aux mains de proches de Joseph Kabila, notamment les commissions Politique administrative et judiciaire (Lucain Kasongo Mwadiamvita, député du PPRD de Kabila) et Relations extérieures (Charles Nawej, FCC). Les trois autres seront dirigées par des membres de l’opposition (socioculturelle, aménagement du territoire et infrastructures, droits de l’homme).

Critiques

La désignation de Jaynet Kabila est d’ores et déjà critiquée par plusieurs structures de la société civile, dont le mouvement Lutte pour le changement (Lucha) qui dénonce le contrôle de secteurs sensibles par le clan du prédécesseur de Félix Tshisekedi.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top