Liens commerciaux

0
Innombrables sont les réactions de plusieurs personnalités après la condamnation à 30 ans de prison ferme contre l’ancien chef de guerre, Bosco Ntanganda. Ida Sawyer, directrice adjointe de HWR pour l’Afrique de HWR, estime que cette condamnation est un avertissement pour leaders abusifs des droits de l’homme.

« Cela envoie un puissant message: ceux qui commettent des crimes graves contre la population, peu importe leur position, peuvent être tenus pour responsables. J’espère que cela contribuera à dissuader d’autres auteurs d’actes de violence à l’encontre de civils au Congo et ailleurs », peut-on lire sur le compte twitter de HWR.



Cette sanction, rajoute-t-elle, pourrait inciter les forces de sécurité à réfléchir à deux fois avant de commander aux forces de violer les droits des personnes, même pendant un conflit. Ida Sawyer pense en outre que cette journée est importante pour toutes les victimes de ses crimes à travers l’est de la RDC.

Les trente années qu’il écope ce jeudi, est l’aboutissement d’une particulière odyssée juridique, un soulagement pour les victimes et un message pour tous les chefs rebelles qui ont endeuillé le Congo ces vingt dernières années. Ntaganda passera donc 24 ans (il a déjà consommé 6 années) derrière les barreaux, si son appel est rejeté par les juges.



Kris Mutombo
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top