Liens commerciaux

0
"Le président à vie ne peut plus revenir. Je vous assure qu'il ne reviendra plus. C'est terminé pour lui", a lâché le professeur André Mbata, ce vendredi 8 novembre 2019, au cours d'un point de presse conjointement animé avec Me Georges Kapiamba, au siè
ge de l'Association congolaise pour la justice (Acaj), à Kinshasa.

En effet, André Mbata et Georges Kapiamba répondaient à Shadary et Atundu qui ne cessent de déclarer que "rien n'empêche à l'ancien président Joseph Kabila de se représenter à la présidentielle de 2023".

Le constitutionnaliste André Mbata qui se dit soucieux d'éclairer la lanterne de l'opinion, insiste qu'un sénateur à vie ne peut renoncer à son mandat à la chambre haute. "L'esprit du constituant veut qu'on ne peut pas y renoncer", martèle-t-il.

Le prof rappelle l'article 220 de la Constitution qui dit que "le nombre et la durée du mandat du président de la République ne peuvent faire l'objet d'aucune révision constitutionnelle".

Pour lui, si Kabila se représentait en 2023, il violerait la loi, car ça serait son troisième mandat, après celui de 2006 et 2011.

Point de vue soutenu par Me Kapiamba qui estime que cela porterait atteinte à la Constitution. Surtout que les articles 104 et 108 parlent clairement de l'incompatibilité existant entre le mandat d'un sénateur à vie et celui d'un président de la République.


MEDIA CONGO PRESS
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top