Liens commerciaux

0
Antipas Mbusa Nyamwisi, président du parti RCD/KML, appelle la Cour pénale internationale (CPI) à se saisir de la question des tueries des civils depuis cinq ans dans la région de Beni au Nord-Kivu, évoquant certaines complicités des autorités militaires. Il l’a dit lors d’un entretien accordé jeudi à la Radio okapi.

« Il y a eu quand même énormément des rapports qui ont été documentés par les experts des Nations unies qui ont signalé certaines complicités avec des officiers de l’armée congolaise. Il est temps que la communauté internationale qui dispose de la CPI se saisisse de ces rapports et les appelle à répondre (de leurs crimes, ndlr) », avance-t-il.



De poursuivre, « des individus ne peuvent pas massacrer les congolais pendant cinq ans ou être complices des tueurs, construire un djihadisme sous nos yeux et on les laisse faire… Nous comptons beaucoup sur cette communauté internationale. Nous savons que nous avons besoin d’elle, mais je pense que le Conseil de sécurité doit être encore plus actif pour dire mettons fin à ça. Il faut lancer des mandats d’arrêt. »

L’appel de cet acteur politique originaire de la région sinistre de l’est du pays fait suite aux derniers massacres perpétrés par les présumés rebelles ADF dans la ville de Beni, lesquels ont suscité le soulèvement populaire ce derniers jours.



4pouvoir.cd
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top