Liens commerciaux

0
L’association Congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) exige le changement de toute la chaîne de commandement de l’armée, de la police et des services enseignement, et c’est, suite à la recrudescence des violations des droits de l’homme observées ce dernier temps à l’est du pays, principalement dans les villes de Beni et Butembo.

Cette association d’appui à la démocratie l’a fait savoir ce jeudi 28 novembre 2019 par le biais de son coordonnateur Georges Kapiamba.

« ACAJ insiste sur l’URGENCE à changer la chaîne de commandement au sein des FARDC, PNC et services de renseignement. Ce changement vaut aussi pour l’ensemble du pays après VETTING c’est-à-dire la mise à l’écart d’éléments impliqués dans les violations des Droits de l’Homme », a indiqué le président de l’ACAJ, Georges Kapiamba via son compte Twitter.

Les cas de meurtre sont devenus récurrents dans cette partie de la République. Depuis le début du mois de novembre 2019, les rebelles ougandais de l’ADF ont été à la base de 80 morts. La population proteste depuis plusieurs jours contre l’inaction de la Monusco.



Jeancy Nsingi
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top